Les accusés Nguyen Huu Vinh et Nguyen Thi Minh Thuy lors du procès en appel. Photo: VNA

Hanoi (VNA) – L​a ​Cour populaire supérieure à Hanoi a condamné jeudi le 22 septembre, lors du procès en appel, le ​bloggeur Nguyen Huu Vinh, né en 1956, et son assistante Nguyen Thi Minh Thuy, née en 1980, à 5 et 3 ans de prison ferme, pour "abus des droits à la démocratie et à la liberté en vue de porter atteinte aux intérêts de l'Etat, aux droits comme aux intérêts des organisations et des citoyens" à compter du 5 mai 2014.

Le 23 mars dernier, ces deux accusés avaient été condamnés respectivement à 5 et 3 ans ​d'emprisonnement par la Cour populaire de Hanoi, lors du procès de première instance, pour "abus des droits à la démocratie et à la liberté en vue de porter atteinte aux intérêts de l'Etat, aux droits comme aux intérêts des organisations et des citoyens". Après le procès de première instance, les accusés ont fait l’appel.

Selon l'acte d'accusation, entre septembre 2013 et janvier 2014, Vinh a créé les blogs "Dan Quyen", à l'adresse diendanxahoidansu.wordpress.com, et "Chep Su Viet", à l'adresse chepsuviet.wordpress.com. Par la suite, il a demandé à Thuy de poster sur ces deux blogs 24 articles contenant des informations mensongères et infondées, lesquelles dénaturaient les politiques du Parti et les lois de l'Etat, noircissaient la réputation et le prestige d'organisations, ​présentant ainsi une vue pessimiste et à sens unique tout en provoquant l'inquiétude au sein d​e l'opinion publique.

Après avoir ​interrog​é les prévenus, entendu les plaidoiries des avocats, examiné les preuves et documents concernés, le conseil de jugement ​a conclu que les actes de Vinh et Thuy ​rentraient ​dans les charges invoquées ​prévues et réprimées par l'alinéa 2 de l'article 258 du Code pénal de la République Socialiste du Vietnam.

Le conseil de jugement a également estimé que ces actes étaient dangereux pour la société et devaient être punis en conséquence. Les peines prononcées par la Cour populaire de Hanoi pour les accusés Nguyen Huu Vinh et Nguyen Thi Minh Thuy lors du procès de première instance sont exactes et conformes à la loi, a indiqué le conseil de jugement avant de conclure que ces peines restent inchangées. -VNA