Photo: cie-corossol

Paris (VNA) - Un grand nombre des Vietnamiens résidant en France et de Français ont assisté au spectacle intitulé «Saigon/Paris: Aller simple» organisé récemment au théâtre de l’Opprimé dans le 12e arrondissement de Paris.

Ce spectacle est un récit intimiste et poétique entrecoupé de chansons, de danses, de monologues, le tout accompagné à la guitare...

Eliane Lê Văn Kiêm, une auteure-comédienne, raconte l'histoire de son père, Louis, parti du Vietnam en 1947 pour étudier en France et qui n’a jamais pu revenir dans son pays natal.

Avec « Saigon/Paris: Aller simple », l'auteure cherche à mettre en mots et en images les souvenirs d'enfance, la nostalgie de Louis et ses silences, l'incompréhension familiale et les différences culturelles.

En évoquant les activités quotidiennes de Louis sur le sol français pendant 60 années, l'artiste interroge la notion d'intégration de son père – un Vietnamien d'outre-mer. Elle aborde les préjugés culturels au sein même de la famille.

« Mon père était vietnamien, ma mère toulousaine. De part mon éducation, influencée par la culture occidentale, je ne comprenais pas mon père, sa nostalgie. Les 5 dernières années de sa vie, j’ai eu la chance d’être à ses côtés et j’ai pu apprendre à le connaître. Avant son décès, j’aurai voulu qu’il revienne à Saigon. Mais cela n’a pu se faire. En janvier 2019, je suis venue au lycée français international Marguerite Duras à Saigon pour présenter « Saigon/Paris: Aller simple », a partagé Eliane Lê Văn Kiêm.

Garance Nguyên Thanh, une spectatrice, a confié : «C’est un spectacle plein d’émotions, drôle parfois, et toujours très tendre. Mon mari et moi-même sommes des métis franco-vietnamiens. Ce spectacle, qui a su toucher un public d'enfants essentiellement métisses, est une histoire émouvante, humaine, qui met en valeur la richesse du métissage».

«Ce spectacle a su toucher les spectateurs par son contenu mais aussi par sa forme, très soignée et émouvante. On trouve tous quelque chose en soi dans l'histoire de Saïgon/Paris : Aller Simple», a dit Cloé Lefèvre, une spectatrice.

«Saïgon/Paris : Aller Simple» est non seulement une œuvre artistique, mais encore une passerelle reliant les Vietnamiens de France à leur pays natal. -CPV/VNA