Défilé en vélo pour faire écho à la Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments.

Hanoï (VNA) - En décembre 2018, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution proclamant le 7 juin de chaque année "Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments" (JISSA).

Selon Tran Viet Nga, chef adjointe du Département de la sécurité sanitaire des aliments du ministère de la Santé, chaque année, des milliers de nouveaux établissements de restauration sont créés. Ainsi, il est nécessaire de sensibiliser les personnes participant à la transformation alimentaire à la garantie de la sécurité sanitaire des aliments.

Chaque année, près d'une personne sur dix dans le monde (soit près de 600 millions de personnes) tombe malade et 420.000 d'entre elles meurent après avoir ingéré de la nourriture contaminée par des bactéries, des virus, des parasites ou encore des substances chimiques. Les aliments dangereux ont également pour effet de freiner le développement dans de nombreuses économies à faible et à moyen revenu, ces dernières perdant près de 95 milliards de dollars en productivité. A cela s'ajoutent les maladies, les handicaps et les décès prématurés chez les ouvriers.

La sécurité sanitaire des aliments, une affaire de tous : tel est le thème de la Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments pour cette année 2019. La sécurité sanitaire contribue à la sécurité alimentaire, à la santé humaine, à la prospérité économique, à l'agriculture, à l'accès aux marchés, au tourisme et au développement durable.

L'ONU a désigné deux de ses agences, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), afin de mener à bien les efforts visant à promouvoir la sécurité sanitaire des aliments à travers le monde. -VNA