La nageuse Anh Viên a offert des moments magiques aux supporters vietnamiens en raflant huit médailles d’or aux SEA Games 28, avec autant de records des jeux. Les journaux et sites internet asiatiques lui ont même trouvé un surnom : Iron girl.

Les 28es Jeux sportifs d’Asie du Sud-Est (SEA Games 28) tenus en juin à Singapour ont été prolifiques pour la sélection nationale de natation, revenue avec, dans ses bagages, dix médailles d’or, deux d’argent et quatre de bronze. Le mérite revient à la nageuse Anh Viên, qui a remporté à elle seule dix médailles, dont huit d’or, une d’argent et une de bronze. Elle a également amélioré huit records régionaux. Outre un record aux éliminatoires du 400 m quatre nages (4’43’’93), Anh Viên en a établi sept autres (avec à chaque fois une médaille d’or) : 400 m nage libre (4’8’’66), 200 m nage libre (1’59’’27), 200 m papillon (2’11’’12), 200 m quatre nages (2’13’’53), 200 m dos (2’14’’12), 800 m nage libre (8’34’’85) et 400 m quatre nages (4’42’’88).

Anh Viên est ainsi devenu le sportif vietnamien le plus prolifique en termes de médailles d’or en une édition des SEA Games. De fait, elle est une «candidate de poids» au titre de «Meilleur sportif des SEA Games 2015».

Un «buzz» international

Iron girl. C’est le surnom que lui a trouvé le quotidien singapourien The Paper, lequel s’est répandu à travers la presse et sur le web comme une traînée de poudre.