Ministre de l'Industrie et du Commerce: Créer de la motivation pour le développement de l'industrie

De nombreuses entreprises industrielles vietnamiennes ne maîtrisent pas encore les technologies de base. Elles participent principalement à des étapes à faible technologie et à faible valeur ajoutée.
Ministre de l'Industrie et du Commerce: Créer de la motivation pour le développement de l'industrie ảnh 1L'industrie est considérée comme l'un des principaux secteurs contribuant à la croissance économique. Photo: Vietnam+

Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, de nombreuses entreprises industrielles vietnamiennes ne peuvent pas encore maîtriser les technologies de base. Elles participent principalement à des étapes à faible technologie et à faible valeur ajoutée.

L'industrie est considérée comme l'un des principaux secteurs contribuant à la croissance économique.

Cependant, au fil du temps, le développement de nombreux domaines tels que la mécanique, l’automobile et même les industries auxiliaires n’a pas rattrapé le rythme de développement de nombreux pays dans la région.

Il s’agissait du sujet principal abordé par le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce lors d’une réunion sur la situation du développement industriel au cours des six premiers mois 2019, qui a eu lieu le 6 août à Hanoï.

Un rapport présenté par le ministère de l'Industrie et du Commerce lors de cette réunion a souligné que le principal problème restant à résoudre du secteur industriel était l'efficacité modeste de la production basée sur la valeur ajoutée et la valeur des exportations nationales.

De plus, la majorité de la création de valeur est due des entreprises à participation étrangère ;  et les exportations de biens dépendent toujours fortement des matières premières importées.

Selon les statistiques des sept mois, le secteur des entreprises à participation étrangère a affiché un excédent commercial de 18,6 milliards de dollars et représentait toujours plus de 70% du chiffre d'affaires à l’export total du Vietnam.

Selon le directeur du Département de l'Industrie relevant du ministère de l’Industrie et du Commerce, Truong Thanh Hoai, le nombre d’entreprises industrielles est très petit. Le pays ne compte que près de 80.000 entreprises opérant dans les secteurs de la fabrication et de la transformation.

De plus, leurs capacités financière et technologique sont limitées. Les entreprises industrielles vietnamiennes ne maîtrisent pas encore les technologies de base et sont principalement engagées dans des étapes à faible technologie et à faible valeur ajoutée. Elles n’ont pas encore développé de marque.

En fait, le point de départ de l'industrie vietnamienne est bas. La politique de développement industriel est encore de qualité médiocre, étendue et instable. Ce qui importe plus, c’est que le Vietnam n’est pas encore en mesure de fonder de groupe industriel à l’échelle régionale et internationale dans les industries manufacturières.

Devant cette situation, le ministre de l'Industrie et du Commerce, Tran Tuan Anh, a demandé aux organes compétents d’évaluer les politiques actuelles et leurs effets afin de présenter des recommandations sur le traitement des problèmes existant. Il a également demandé d’élaborer une nouvelle politique pour les industries prioritaires afin d'attirer les investissements dans les projets à grande échelle, associés aux transferts technologiques.

Ministre de l'Industrie et du Commerce: Créer de la motivation pour le développement de l'industrie ảnh 2Le ministre de l'Industrie et du Commerce Tran Tuan Anh travaille avec les organes compétents sur le développement de l'industrie. Photo: Vietnam+

Selon son directeur Truong Thanh Hoai, le Département de l'Industrie travaille avec des ministères et organes concernés sur l’élaboration de politiques et de solutions visant à développer un certain nombre d’industries prioritaires ayant des potentiels et des possibilités de développement, telles que l’automobile, le textile, le cuir et les chaussures, l’électronique, l’industrie de minerais et les industries auxiliaires. Parallèlement, ils cherchent à définir des orientations des politiques de développement en fonction des potentiels et avantages de chaque localité.

Truong Thanh Hoai a également proposé que l'État soutienne et aide les petites et moyennes entreprises à améliorer leur compétitivité afin qu’elles puissent faire face à la concurrence sur le marché mondial et devenir un partenaire fiable dans les chaînes de production mondiales. Par exemple, l’Etat peut soutenir l’innovation, l’amélioration du système de gestion de la production, l’accès aux prêts à taux préférentiels et aux nouvelles technologies, ainsi que le développement des ressources humaines de haute qualité.

En outre, le dirigeant du Département de l’industrie a parlé de l’élaboration des politiques visant à soutenir un certain nombre d’entreprises qui sont capables de devenir des groupes de niveau régional et international, en attachant une attention particulière à la protection du marché intérieur et au développement du marché international./. (Vietnam+)

Voir plus