Lors de ce colloque. (Source: VNA)
 

Sakon Nakhon (VNA) - Les intérêts particuliers, notamment la construction de centrales hydroélectriques, génère plusieurs conflits entre les pays de la sub-région du Mékong, le Myanmar et la Chine en matière d'utilisation des ressources en eau.

Cette opinion a été exprimée par des experts, des journalistes, des étudiants et des représentants d'organisations non gouvernementales thaïlandaises et vietnamiennes au sujet de la coopération dans l'exploitation durable des ressources en eau du Mékong, lors d'un colloque organisé mercredi à l’Université de Sakon Nakhon Rajabhat, dans la province thaïlandaise de Sakon Nakhon.

À cette occasion, les participants ont discuté des menaces à la protection de l'environnement face aux changements climatiques et des impacts négatifs des projets de développement économique en amont ​sur les pays en aval.

L'événement visait à sensibiliser aux impacts d​es changements climatiques, à prévenir l'exploitation non durable des ressources en eau du Mékong ainsi qu'à promouvoir la protection de l'environnement dans le delta du Mékong.

​Les délégués ont souligné la nécessité d'une collaboration plus étroite et plus efficace entre les pays du bassin du Mékong afin de parvenir à une exploitation durable des ressources naturelles en réponse aux changements climatiques. -VNA