Mer Orientale : les différends doivent être réglés pacifiquement

Les différends en Mer Orientale devraient être réglés par des mesures pacifiques sur la base du droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM 1982).

Les différends en Mer Orientale devraient être réglés par des mesures pacifiques sur la base du droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM 1982).

C'est ce qu'a affirmé la porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères (AE), Mme Nguyen Phuong Nga.

Répondant mercredi à une question d'un correspondant concernant le 7e tour de négociations au niveau d'experts sur l'Accord sur les principes fondamentaux guidant le règlement des problèmes maritimes entre le Vietnam et la Chine, Mme Nguyen Phuong Nga a annoncé :

Ce 7e tour de négociations a eu lieu du 29 juillet au 1er août à Hanoi. Les deux parties se sont mises d'accord sur certains principes : les différends en Mer Orientale devraient être réglés par des mesures pacifiques sur la base du droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM 1982). Dans le processus de règlement des différends, il faut observer strictement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), ne pas effectuer d'actes susceptibles d'étendre et de complexifier les différends, ni de recourir à la force ou menacer d'y recourir.

Pour les problèmes concernant exclusivement le Vietnam et la Chine, il faut les résoudre de manière bilatérale ; pour ceux impliquant d'autres parties, il est nécessaire de prodécer à des échanges entre celles-ci.

Les deux parties ont convenu d'organiser le prochain tour de négociations cette année. La date sera fixée par voie diplomatique, a conclu Mme Nguyen Phuong Nga. - AVI

Voir plus