Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc à la conférence « Meet Europe 2018 » à Hanoï. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - La conférence « Meet Europe 2018 » a été organisée vendredi à Hanoï par le ministère vietnamien des Affaires étrangères, en collaboration avec le Comité populaire municipal, la Délégation de l’Union européenne (UE) et la Chambre de Commerce européenne (EuroCham) au Vietnam.

Elle avait pour objectif de renforcer la coopération entre les localités vietnamiennes et les partenaires européens dans les secteurs d’intérêt commun.

Prenant la parole, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a souligné le fait que le Vietnam et l’Europe entretenaient une relation de longue date et que les deux parties avaient coopéré avec succès et de manière intégrale dans divers domaines comme la politique, l’économie, le commerce, la culture, l’éducation et la formation, les sciences et techniques… Les partenaires européens furent des amis proches du Vietnam durant ces 30 dernières années de Renouveau, de développement et d’intégration. Ils ont investi au Vietnam près de 25 milliards de dollars et sont ainsi devenus le plus grand bailleur de fonds d’aide non remboursable du Vietnam. Durant ces dix dernières années, le commerce bilatéral a quintuplé pour atteindre plus de 50 milliards de dollars en 2017.

Le chef du gouvernement a précisé que le Vietnam était un pays ayant un environnement politique et une économie stables, avec un rythme de croissance économique élevé et continu, ces dernières années. Le Vietnam s’efforce d’édifier un gouvernement volontaire et intègre pour mieux servir les habitants, améliorer la capacité de l'administration et de créer les conditions optimales aux investisseurs, dont ceux d'Europe.

«Le Vietnam s’efforce de respecter ses engagements s'agissant de la protection de la propriété intellectuelle, de l'encouragement de l’innovation et la créativité, de la stimulation de l’investissement dans les technologies respectueuses de l’environnement et s’adaptant aux changements climatiques, de la montée en puissance de l’économie privée et de l'actionnarisation. Ces efforts et la coopération efficace des partenaires internationaux, dont ceux de l’Europe, permettent de promouvoir l’économie nationale », a-t-il indiqué.

Il a salué les activités d’investissement et d'affaires de la communauté d’entreprises européennes et ses 2.000 membres au Vietnam. Le pays souhaite développer les secteurs dans lesquels celles-ci disposent d'atouts comme les infrastructures, les ports maritimes, les aéroports, le transport urbain, l’énergie, l’électricité, le pétrole, l’industrie auxiliaire, l’environnement, la lutte contre les changements climatiques.

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a demandé aux dirigeants des ministères et secteurs de régler les difficultés et de créer les meilleures conditions possibles en faveur des entreprises européennes.

Affirmant que le Vietnam était l’un des premiers partenaires commerciaux de l’UE au sein de l’ASEAN, Miriam Garcia Ferrer, cheffe de la section économique et commerciale de la Délégation de l'UE a estimé que l’Accord de libre-échange entre le Vietnam et l’UE (EVFTA) apporterait au Vietnam de nombreuses opportunités de développement et que cet accord permettait aux entreprises européennes d'accéder plus facilement au marché vietnamien.

Elle s’est déclarée optimiste quant à la perspective des échanges commerciaux bilatéraux face au développement complexe du protectionnisme commercial mondial.

Selon elle, l’EVFTA créera un cadre juridique favorisant les activités d’investissement et la libéralisation du commerce au Vietnam et au sein de l’UE. Les entreprises européennes se verront offrir un accès égal à l'investissement et au marché. Cet accord contribuera également à l’amélioration de la qualité des produits vietnamiens exportés vers l’UE.

Miriam Garcia Ferrer s'est dit confiante dans le fait qu'après la signature de l’EVFTA le Vietnam deviendra un centre de production régional et un pays industrialisé dans un avenir proche.

« L’EVFTA contribuera à l’intensification des relations bilatérales entre le Vietnam et les pays de l'Union», a-t-elle ajouté.

Lors de la conférence, l’assistance a discuté de questions importantes comme les perspectives de coopération et de libre-échange Europe-Vietnam, les énergies renouvelables, les villes intelligentes, l’agriculture et l’aquaculture, les infrastructures et logistiques, les technologies 4.0…

A cette occasion, le ministère des Affaires étrangères et l’Association des entreprises européennes au Vietnam ont signé un protocole d’accords pour soutenir la coopération entre les entreprises vietnamiennes et européennes. -VNA