Le message de la campagne médiatique lancée par l’ambassade de Royaume-Uni au Vietnam: “N'importe qui peut être victime de la traite d'êtres humains. En cas de doute, dénoncez!”

Hanoi (VNA) - A l'occasion de la Journée de prévention et lutte contre la traite des êtres humains (30 juillet), l’ambassade de Royaume-Uni au Vietnam a lancé à Hanoï une campagne médiatique visant à sensibiliser le public à cette question et appeler davantage d'actions internationales pour y faire face.

Ces derniers temps, le message de cet événement “N'importe qui peut être victime de la traite d'êtres humains. En cas de doute, dénoncez!” est apparu dans les lignes et stations de bus.

S’exprimant à cette occasion, l’ambassadeur Gareth Ward a souligné que “bien que les consciences sur les dangers de la traite des êtres humains et de l'esclavage modernes s’améliorent, il faut déployer davantage d'efforts pour lutter contre ce fléau. Les gens doivent être conscients des risques auxquels ils seront exposés s'ils sont séduits par des groupes criminels. Les gouvernements doivent agir pour sanctionner les criminels, ainsi que protéger et aider les victimes”.

La Grande-Bretagne fait partie des pays qui collaborent étroitement avec le gouvernement vietnamien pour lutter contre ces problèmes, a-t-il affirmé.

Selon l'Organisation internationale du travail (OIT), au moins 21 millions de personnes sont victimes de travail forcé dans le monde, dont beaucoup de femmes et d'enfants. Les pays d'Asie du Sud-Est font également partie des cibles des groupes du crime organisé.

L'OIT a inventé le terme d'"esclavage moderne", qui inclut "la traite des êtres humains", selon lequel une seule personne est contrôlée et exploitée pour accomplir un travail dont elle ne veut pas. L'esclavage moderne est la deuxième activité criminelle la plus lucrative, avec 150 milliards d’USD par an. -CPV/VNA