Le président du Comité populaire de Can Tho Vo Thanh Thong (droite) et la directrice de l'Institut japonais des langues d’Okayama, Mme Hiroko Katayama. Photo: VNA

Can Tho (VNA) - L’Institut des langues d’Okayama du Japon souhaite s’associer au Secteur de l’éducation de la ville de Can Tho (Nord) pour mener à bien le programme de formation en langue japonaise selon les normes internationales des collèges et universités dans cette ville vietnamienne.

Lors d'une séance de travail avec le Comité populaire municipal le 25 mars, la directrice de l'institut des langues d’Okayama, Hiroko Katayama, a déclaré que Can Tho, centre économique du delta du Mékong, avait salué la forte vague d'investissements du Japon, de la République de Corée, des États-Unis, entre autres.

Cette tendance  demande aux établissements d’enseignement locaux de s’orienter vers des programmes de formation normalisés internationaux pour améliorer la qualité des ressources humaines, a-t-elle déclaré.

Hiroko Katayama a également annoncé que la langue était un facteur décisif dans le contexte d'intégration mondiale, car elle aide les travailleurs à bien travailler dans les entreprises internationales.

Selon le plan, des étudiants de l'Université de Can Tho, de l'Université de Technique et de Technologie de Can Tho et de l’Ecole supérieur de Can Tho suivront le programme de formation en langue japonaise de l'Institut des langues d'Okayama pendant deux ans, avec des frais de scolarité de 600.000 yens (5.448 USD) par an.

Ils recevront un soutien financier de 48.000 JPY (436 dollars) par mois la première année. Les étudiants ayant d'excellents résultats  recevront une bourse maximale de 300.000 yens (2.724 dollars) par an chacun.

Le président du Comité populaire municipal, Vo Thanh Thong, a salué la proposition de l'institut japonais, soulignant que sa ville créerait des conditions favorables pour que cet institut ainsi que d'autres établissements d'enseignement étrangers mettent en œuvre des programmes de coopération dans la ville. -VNA