Jakarta, 15 janvier (VNA) - Le gouvernement indonésien prévoit de continuer de construire des barrages pour irriguer les rizières, alors que les installations existantes ne peuvent irriguer que 11% des terres cultivables, soit 780.000 ha de rizières.

Photo d'illustration. Source: jakartaglobe.id

Après l’achèvement de 58 barrages, le pourcentage passera à 20%, taux encore faible. Par conséquent, davantage de barrages sont nécessaires pour irriguer les rizières.

Selon l'Agence centrale des statistiques, la superficie consacrée aux rizières était équivalente à 7,1 millions d'hectares en 2018, contre 7,75 millions d'hectares un an auparavant.

Depuis 2015, le gouvernement indonésien a alloué des fonds pour développer les infrastructures rurales, telles que les routes, les marchés, les réseaux d'irrigation et les réservoirs.

Le gouvernement indonésien a décaissé 20,7 milliards de roupies (1,4 milliard de dollars) de fonds villageois en 2015 et les a multipliés par deux en 2016. Le montant de ce type de fonds en 2018 et en 2019 a atteint 60 milliards de roupies.

Les infrastructures construites à l'aide de ces fonds villageois comprennent 158.000 km de routes, 6.900 marchés et 1,02 million mètres de ponts. A quoi s’ajoutent près de 3.194 km de routes, dont celles construites près des frontières entre l'Indonésie et ses voisins comme la Papouasie-Nouvelle-Guinée, la Malaisie et le Timor-Leste. -VNA