Les villages horticoles à l’approche du Têt

Le Têt approchant, les villages horticoles à travers le pays tournent à plein régime. Les horticulteurs travaillent d’arrache-pied en cette fin d’année lunaire.

Hanoï (VNA) - Le Têt approchant, les villages horticoles à travers le pays tournent à plein régime. Les horticulteurs travaillent d’arrache-pied en cette fin d’année lunaire. Les clients affluent pour trouver les plus belles fleurs et plantes ou simplement admirer et prendre des photos.

Les villages horticoles à l’approche du Têt ảnh 1L'entrée du festival des fleurs de pêcher 2021. Photo: VOV5

Nhât Tân est l’un des plus grands villages horticoles de Hanoi et du Vietnam. Depuis toujours, ses fleurs de pêcher sont réputées pour leur beauté et leurs couleurs, vives et originales. Aujourd’hui, la clientèle découvre trois variétés de fleurs de pêcher: la première a des pétales roses foncés presque rouges, la seconde se présente avec des pétales roses clairs et la troisième avec des pétales blancs. La variété la plus ancienne est la « Thât thôn ».  Plus la souche de l’arbre est grande et de forme originale, plus son prix est élevé.

A l’occasion du Têt, le village a organisé à Hanoï dans la rue piétonne Trinh Công Son, le festival des fleurs de pêcher 2021. Cette 2e édition réunit une vingtaine d’exploitants de Nhât Tân dont Dô Van Phuc.

« Les conditions climatiques sont vraiment propices cette année. Les fleurs de pêcher devraient éclore en temps voulu et être magnifiques. La beauté des fleurs de pêcher de Nhât Tân est reconnue depuis longtemps par la clientèle. Grâce au savoir-faire qui se transmet depuis plusieurs générations, nous proposons des produits de grande qualité. Les couleurs des fleurs sont plus vives et les pétales plus gros que les autres années. Cette année, nous avons beaucoup de clients qui viennent des provinces, voire des provinces méridionales ».

Les villages horticoles à l’approche du Têt ảnh 2Photo: VOV

Nguyên Son Hiên, qui vient de Hanoï, est impressionné par l’explosion de couleurs :

« Il y a plus de fleurs et de plantes que lors de l’édition précédente. Un concours de métier a  été organisé à destination des artisans de Nhât Tân. Ce festival est devenu un rendez-vous annuel incontournable pour les adeptes des fleurs de pêcher ».

Le village de Hoanh Bô, lui, est considéré comme l’un des plus grands greniers horticoles de la province septentrionale de Quang Ninh. Lys, glaïeuls, pivoines, roses, pourpiers à grandes fleurs ... ce village produit des dizaines de milliers de fleurs en cette fin de l’année lunaire. Luong Thi Vịnh, une cliente de la ville de Ha Long:

« Les jardins sont magnifiques. Chaque client peut trouver les plantes et les fleurs qu’il recherche à des prix raisonnables. Comme chaque année, ma famille achète un pêcher, un kumquat, un abricotier, des orchidées et des fleurs. Nous achetons aussi des bougainvilliers et des orchidées papillon pour embellir le salon et le balcon ».

La province de ThuaThiên-Huê, dans le Centre du pays, exploite 46 hectares d’horticulture répartis essentiellement dans les districts de Phu Vang, de Huong Thuy et la ville de Huê. En ce moment, les chrysanthèmes, les roses, les œillets d’Inde, les lys et les œillets communs poussent à plein régime. Nguyên Dac Lôc, horticulteur du village Da Lê Chanh, dans le district de Huong Thuy, fait savoir :

« Notre dévouement a payé car le rendement est élevé et la floraison devrait se produire juste au bon moment. 70% à 80% de mes pots de fleurs ont été commandés à l’avance par des grossistes. Le pot coute cette année environ 40 mille dongs de plus que l’année dernière ».

Sa Dec, dans la province méridionale de Dông Thap, est le plus grand village horticole du delta du Mékong. Il approvisionne le marché domestique et les marchés étrangers en fleurs et en plantes d’agrément. En raison de la pandémie de Covid-19, les horticulteurs ont décidé de réduire la production à 3 millions de pots de fleurs pour le Têt et d’augmenter leur prix de 10 à 30%. Pham Ngoc Hiêp, un horticulteur explique :

« Les années précédentes, chaque horticulteur produisait chacun 5.000 pots en moyenne mais cette année la production n’est que de 2 ou 3 mille pots. Moi je me suis arrêté à Noel et je  n’ai préparé qu’un petit volume pour vendre au détail avant le Têt. Mes clients sont principalement des touristes ».

Depuis quelques années, les villages horticoles du pays ouvrent leurs portes aux touristes. Leurs jardins resplendissants offrent un décor idéal pour des séances photos. Le Têt est vraiment la saison de la prospérité pour les horticulteurs. -VOV/VNA

Voir plus