Les flux des devises etrangeres contribuent a accelerer la croissance economique hinh anh 1Les envois de fonds envoyés au Vietnam ne cessent d'augmenter. Photo: Vietnam+
 

Les envois de fonds vers le Vietnam n'ont cessé d'augmenter au fil des ans, contribuant à augmenter l'offre de devises étrangères et à stabiliser le taux de change.

Le volume des devises étrangères transférées par les Viêt kiêu (Vietnamiens résidant à l'étranger) au Vietnam est estimé à 16,7 milliards de dollars en 2019, se classant au 9e rang mondial parmi les premiers pays destinataires des envois de fonds.

Selon les experts, il s'agit d'une énorme offre de devises étrangères qui non seulement joue un rôle important en minimisant de nombreux risques dans le processus de mobilisation de capitaux, en réduisant la dépendance à l'égard du capital étranger, mais en aidant également le taux de change du Vietnam à se stabiliser face à la "grande vague" de la guerre commerciale américano-chinoise.

Diversification des sources de devises étrangères

Auparavant, les Vietnamiens d'outre-mer ont principalement renvoyé de l'argent au Vietnam à titre d'allocations pour leurs proches.

Actuellement, la source de devises étrangères est devenue plus diversifiée, provenant à la fois de l'exportation de main-d'œuvre, de l'investissement et de la production des entreprises.

En outre, ces dernières années, le gouvernement a encouragé les Vietnamiens d'outre-mer à rentrer chez eux pour investir. Ils sont autorisés à envoyer et recevoir des envois de fonds en devises étrangères. Le transfert de fonds par les canaux officiels a augmenté rapidement avec la participation de nombreuses banques et entreprises à forte compétitivité.

Les statistiques montrent qu'il y a actuellement environ 4,5 millions de Vietnamiens à l'étranger vivant et travaillant dans plus de 100 pays et territoires.

Les banques ont proposé de nombreux programmes pour attirer rapidement et efficacement les liquidités inutilisées, en particulier pendant les vacances du Nouvel An.

Un haut responsable d'une banque à Hô Chi Minh-Ville a déclaré qu'au cours des trois derniers mois de 2019, les envois de fonds envoyés via ce système bancaire avaient augmenté de 30% par rapport au trimestre précédent. Le montant pour toute l'année a connu une augmentation en glissement annuel de près de 40%.

Les envois de fonds proviennent principalement des États-Unis, du Royaume-Uni et du Canada. Les travailleurs vietnamiens au Japon, à Taïwan (Chine) et en République de Corée contribuent également à ce flux.

Pendant ce temps, le total des envois de fonds via la Banque commerciale par actions du commerce extérieur du Vietnam (Vietcombank) a dépassé 2,5 milliards de dollars en 2019, contre 2,2 milliards enregistrés en 2018 et 1,9 milliard en 2017.

Les envois de fonds vers le Vietnam ont connu une augmentation de 120 fois en 26 ans, passant de 140 millions de dollars en 1993 à 16,7 milliards de dollars en 2019. La mégapole du Sud attire le plus grand nombre de volume de devises étrangères transférées par les Viêt kiêu.

Nguyen Hoang Minh, directeur adjoint de la succursale Ho Chi Minh-Ville de la Banque d'État, a déclaré que 70% des envois de fonds de la ville étaient investis dans des activités commerciales et de production.

Ressources pour la croissance économique

L'économiste Nguyen Tri Hieu a déclaré que les envois de fonds avaient contribué de manière remarquable aux réserves de devises étrangères du Vietnam.

Il a déclaré qu'une augmentation des flux ces dernières années reflète le fait que les Vietnamiens d'outre-mer ont confiance dans la stabilité de l'économie vietnamienne et voient de meilleures opportunités d'investissement sur le marché intérieur.

Le plus grand avantage des envois de fonds est qu'ils ne présentent pas de risques latents comme l'investissement direct étranger (IDE) ou l'aide publique au développement (APD), a ajouté Nguyen Tri Hieu.

Pour attirer plus de transferts de devises, Nguyen Tri Hieu a suggéré au gouvernement de promulguer davantage de politiques dans l'attrait des investissements.

La Banque d'État du Vietnam devrait rester flexible pour stabiliser le taux de change, afin de contribuer à la stabilisation de la macroéconomie, a déclaré l'économiste, soulignant la nécessité d'avoir des politiques plus favorables pour consolider la confiance des Vietnamiens à l'étranger et des bénéficiaires des envois de fonds.

Il est également important pour le Vietnam de maintenir la stabilité macroéconomique, de limiter l'inflation et d'améliorer le climat des investissements en évitant les changements soudains de réglementations liées aux investissements et en simplifiant les procédures administratives, a-t-il ajouté. -VietnamPlus