Les exportateurs de noix de cajou auront la pêche

Les entreprises de transformation de noix de cajou du pays ont affiché des bénéfices satisfaisants en 2011, avec un chiffre d’affaires à l’exportation de 1,5 milliard de dollars, faisant de la noix de cajou un des produits d’exportation clefs du pays.

Les entreprises de transformation de noix de cajou du pays ont affiché des bénéfices satisfaisants en 2011, avec un chiffre d’affaires à l’exportation de 1,5 milliard de dollars, faisant de la noix de cajou un des produits d’exportation clefs du pays.

Ces chiffres ont été communiqués lors d'un colloque sur les solutions de crédits pour favoriser les exportations de noix de cajou en 2012, tenu récemment à Hô Chi Minh-Ville à l’initiative de l’Association de la noix de cajou du Vietnam (Vinacas).

Cette année, les entreprises du pays ont besoin de plus de 29.000 milliards de dôngs pour acheter la matière première, dont environ 10.000 milliards de dôngs réservés pour l’achat de noix de cajou cultivée dans le pays.

Cette année, les entreprises du pays ont besoin de plus de 29.000 milliards de dôngs pour acheter la matière première, dont environ 10.000 milliards de dôngs réservés pour l’achat de noix de cajou cultivée dans le pays.

Mais le paradoxe est que ces entreprises, alors qu’elles dégagent des bénéfices, sont en proie à une terrible pénurie de liquidités, pourtant indispensables pour les affaires. Elles doivent en effet éponger des dettes d’un total de 3.000 milliards de dôngs.

Face à cette situation, de nombreux établissement bancaires comme la Banque de développement du Vietnam, la Banque d’industrie et de commerce du Vietnam (VietinBank), la banque ACB, etc., ont promis de venir en aide à ces entreprises.

L’ACB devrait fournir d’ici fin juin des prêts totalisant 100 millions de dollars aux entreprises transformatrices de noix de cajou, à un taux d’intérêt de 5,6 %/an, a indiqué Nguyên Huy Phu, responsable de la banque ACB.

La Vinacas table cette année sur une production d’environ 400.000 tonnes de noix de cajou. Elle devrait emprunter au 1er trimestre 9.000 à 10.000 milliards de dôngs auprès des banques pour importer les 400.000 tonnes de noix de cajou brutes dont ont besoin ses entreprises membres. - AVI

Voir plus