Hanoi (VNA) - Les dettes en souffrance et dettes gelées par la Banque des politiques sociales n’ont représenté que 0,78% de l'encours total des prêts, ce qui montre que la qualité de ses crédits est garantie et que ses prêts sont consentis conformément au processus fixé et destinés à des personnes appropriées.

Tran Lan Phuong, directrice générale adjointe de la Banque des politiques sociales. Photo: VNA

2018 était une année succès de la Banque des politiques sociales avec 62.078 milliards de dongs de nouveaux prêts attribués, soit une augmentation de près de 7.000 milliards par rapport à l’année précédente. Leurs dettes en souffrance n’ont représenté que 0,39%, un niveau le plus bas du système d’établissements de crédit au Vietnam.

Tran Lan Phuong, directrice générale adjointe de la Banque des politiques sociales, a accordé à l’Agence vietnamienne d’Information une interview sur cette question.

Augmentation de nouveaux prêts

-Pourriez-vous partager des résultats les plus remarquables en 2018 de la Banque des politiques sociales dans la mise en œuvre des missions politiques et dans la garantie du bien-être social ?

En 2018, la Banque des politiques sociales a achevé les objectifs en matière de crédit fixés par le Premier ministre, contribuant à la mise en œuvre du programme cible national de réduction durable de la pauvreté et d’édification de la Nouvelle ruralité.

Plus précisément, l'encours total des prêts des programmes de crédit au 31 décembre ont atteint  187.792 milliards de dongs (+16.003 milliards en glissement annuel). Le montant du recouvrement de dettes anciennes a dépassé 45.888 milliards (+7.000 milliards). Près de 6,7 millions de foyers démunis et personnes méritants ont bénéficié des prêts de la Banque des politiques sociales.

Les crédits de la Banque des politiques sociales ont touchés toutes les localités dans l’ensemble du pays, notamment les régions peuplées d'ethnies minoritaires, lointaines, frontalières ou en difficulté particulière.

Ils ont contribué à la création de l’emploi pour plus de 243.000 travailleurs. Ils ont également aidé 6.000 ouvriers d’aller travailler à l’étranger et 51.000 étudiants et élèves en difficulté à poursuivre leurs études.

Bénéficiant de prêts à taux préférentiels, plus de 1,3 million d’ouvrages d’alimentation en eau propre, d’ouvrages sanitaires dans les zones rurales, près de 30.000 maisons en faveur des foyers démunis et plus de 2.800 autres réservés à des personnes méritants, ont été construits.

Le taux de croissance des crédits de la Banque des politiques sociales était élevé mais leurs dettes en souffrance ont représenté un taux très bas. Au 30 décembre 2018, ses dettes en souffrance n’ont représenté que 0,39%, un niveau le plus bas du système d’établissements de crédit au Vietnam.

-En 2018, la partie de budgets locaux transférée à la Banque des politiques sociales a connu une augmentation importante. Quelles sont ses contributions à des activités de la Banque des politiques sociales?

Lors de la conférence consacrée au bilan des 15 ans d’activités de la Banque des politiques sociales, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a demandé aux localités de continuer à confier une partie de leur budget à cette banque pour qu'elle prête à la population locale et pour enrichir des crédits destinés aux démunis.

Au 31 décembre 2018, les localités ont confié à la Banque des politiques sociales 11.809 milliards de dongs (représentant 5,9% du total de ses capitaux), soit une hausse de 2.764 milliards par rapport à l’année précédente, un niveau le plus haut enregistré ces 16 dernières années. Les fonds versés par des localités ont permis à la Banque des politiques sociales de réduire son dépendance au budget d’Etat et de diversifier des crédits destinés aux démunis. 

Des étudiants effectuent de procédures d'emprunt à la Banque des politiques sociales. Photo: VNA

Des recommandations sur le relèvement du plafond de prêts en faveur des étudiants

-Quelles sont des recommandations de la Banque des politiques sur le relèvement du plafond de prêts en faveur des étudiants ?

Dans le processus de mis en œuvre de programmes de crédit en faveur des élèves et étudiants, conformément à la décision No 157/2007/QD-TTg, la Banque des politiques sociales a demandé à des ministères concernés de soumettre au Premier ministre des recommandations sur le relèvement du plafond de prêts en faveur des élèves et étudiants.

Le 18 septembre 2018, la Banque des politiques sociales a informé le ministère des Finances de sa demande de relever le plafond des crédits en faveur des élèves et étudiants de 1,5 à 2,5 millions de dongs par mois. Le ministère des Finances est en train de recueillir des opinions d’autres ministères concernés avant de soumettre cette recommandation au Premier ministre.

Quant aux crédits destinés aux entreprises, leur plafond ne réponde pas encore aux demandes d’achat de machines, équipements modernes et de matériaux de production, notamment dans le contexte de l’augmentation de plus de 12,85% de l’indice des prix à la consommation depuis 2014.

 La Banque des politiques sociales a demandé au ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales d’étudier et donner au gouvernement des conseils sur le relèvement du plafond de crédits destinés aux entreprises.

Promouvoir l’application des technologies 4.0

-En 2019, le gouvernement est déterminé à achever son plan de développement socioéconomique pour la période 2016-2020. Quelles sont des mesures proposées par la Banque des politiques sociales pour atteindre des objectifs confiés, notamment en matière d’application des retombées de la 4e révolution industrielle ?

Cette année, la Banque des politiques sociales a édifié un plan visant à promouvoir son solde créditeur, garantir l’efficacité des crédits en faveurs des foyers démunis ou au seuil de pauvreté, des personnes méritants et contribuer à la mise en œuvre des programmes cible nationale de réduction de la pauvreté et d’édification de la Nouvelle ruralité. 

 

Elle se concentre au développement des ressources humaines, à la mobilisation des fonds de localités pour répondre à la demande de décaissement de ses programmes de crédit et assurer la liquidité de son système.

Nous évaluerons nos programmes de crédit et donnerons des conseils aux organes compétents pour ajuster les conditions d’acceptation et le taux d’intérêt pour qu’ils puissent correspondre aux nos activités

La Banque des politiques sociales accordera la priorité aux crédits en faveur des familles démunies et celles vivant en dessous ou juste au-dessus du seuil de pauvreté, des régions possédant un taux de familles démunies élevées ou subissant régulièrement des catastrophes naturelles.

Actuellement, les retombées de la 4e révolution industrielle permettent au secteur bancaire d’améliorer la qualité de ses services. Cependant, de différents groupes de clients possèdent de différentes capacités d’accès différent à la technologie.

Les clients de la Banque des politiques sociales sont essentiellement des personnes à faible revenu vivant dans les zones rurales et nécessitant de temps pour se familiariser avec de nouvelles technologies.

La Banque des politiques sociales a commencé fournir le service SMS Banking pour familiariser ses clients avec ses services appliquant de hautes technologies.

-Merci madame la directrice générale adjointe à vos réponses !. -VNA