Le dragon, la licorne, la tortue et le phénix sont les 4 animaux sacrés dans la croyance populaire vietnamienne. Ils symbolisent le pouvoir, le savoir, la paix, la longévité et l’élégance. Omniprésents dans les oeuvres artistiques et architecturales, ils sont chéris par la population qui croit qu’ils lui portent chance et prospérité.

Le dragon, premier des 4 animaux sacrés, est un motif de décoration indispensable dans les cours royales, les sanctuaires et les mausolées. Souvent en forme de S, cet animal légendaire a la tête élevée, la bouche grand ouverte s’amusant avec une sphère de jade, une crête en forme de feu projetée vers l’avant et une moustache coquettement effilée. Au fil de l’histoire, le dragon a acquis de nouveaux détails qui lui ont été attribués par l’imagination humaine. Les chercheurs peuvent, en voyant un dragon sur un vestige historique ou sur un objet de décoration, dire de quelle époque il date. C’est le cas de Dang Van Ban : "la population a créé le symbole du dragon pour exprimer son souhait de se libérer de toute restriction. Le dragon peut voler dans le ciel, se cacher dans les nuages, nager, marcher, ramper… Il a la puissance que l’homme souhaite posséder pour élargir son environnement de vie et se valoriser."

Deuxième de ces 4 animaux sacrés, la licorne symbolise à la fois l’autorité, la paix et la chance. A noter que la licorne vénérée au Vietnam comme en Chine n’a presque rien à voir avec la licorne occidentale. Elle a une physionomie des plus fantasques, avec une tête mi-dragon mi-lion. Elle peut avoir une ou deux cornes qui se veulent complètement inoffensives. Dans la croyance vietnamienne, c’est une créature gentille, puissante et fidèle qui défend les sanctuaires.