Photo:VTV
Hanoï (VNA) - Le Vietnam émerge en tant qu’économie à croissance stable avec des politiques favorables aux entreprises et est apprécié comme une destination sûre par les investisseurs mondiaux dans le contexte de guerre commerciale américano-chinoise.

Dans une interview accordée à Bloomberg TV quelques jours avant de se rendre en Suisse pour participer au Forum économique mondial de Davos du 22 au 25 janvier, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a déclaré que «le Vietnam est prêt à saisir cette opportunité». Lors de la réunion avec les dirigeants mondiaux à Davos, le chef du gouvernement a envoyé un message sur  le Vietnam en tant que «destination sûre pour les producteurs touchés par la guerre fiscale entre les États-Unis et la Chine».

La série d'accords de libre-échange dont le Vietnam fait partie, une main-d'œuvre à bas coût et une situation géographique proche de la Chine constituent les atouts du Vietnam. Le pays s’efforce de stimuler ses exportations tant en quantité qu’en qualité, notamment dans les domaines avantageux tels que produits aquatique, électroniques, chaussures... Le Vietnam se fixe pour objectif de devenir une économie d’exportation à une croissance rapide et de créer plus d’emplois générant des revenus plus élevés aux populations locales.

Environ un quart du commerce total du Vietnam se fait avec la Chine. Avec une croissance de 7,1% en 2018, soit la plus rapide du monde, les dirigeants vietnamiens se sont déclarés convaincus que la croissance atteindrait des niveaux supérieurs à ceux prévus par le gouvernement, soit de 6,6% à 6,8% cette année. La politique monétaire maintiendra également la stabilité de la monnaie vietnamienne en 2019. Le Vietnam a conclu 16 accords de libre-échange. Ses exportations ont atteint un record de 244 milliards de dollars en 2018, dont environ 48 milliards sur le marché américain, soit deux fois plus qu'il y a cinq ans.

Un certain nombre de grands fabricants opèrent au Vietnam, le plus important étant Samsung Electronics Co., qui a représenté environ un cinquième des exportations vietnamiennes l'an dernier. Le Vietnam compte également réduire son déficit commercial avec les États-Unis cette année.

Les défis fondamentaux auxquels le Vietnam sera confronté en 2019 sont les tensions commerciales mondiales, le changement climatique et les infrastructures. En tant qu’économie en développement, le Vietnam doit maintenir sa croissance pour créer plus d’emplois et réduire la pauvreté. On s’attend à ce que le Vietnam affiche plus de 6% de croissance par an pour augmenter le revenu per capita moyen et échapper au «piège du revenu intermédiaire».

Selon Natixis SA, le Vietnam arrive en tête des sept économies émergentes d’Asie. C’est une destination de production attrayante  compte tenu des données démographiques, des salaires, des coûts de l’électricité, des classements en facilitation des affaires et de la logistique ainsi que de la production. Le gouvernement vietnamien œuvre pour aider les investisseurs étrangers à développer des activités à long terme. -CPV/VNA