New York (VNA) – L’Assemblée générale des Nations unies s’est penchée à sa 72e session, qui s’est tenue mardi 5 décembre à son siège à New York, sur les océans et le droit de la mer.
 
L’ambassadrice Nguyên Phuong Nga, cheffe de la Mission permanente du Vietnam à l’ONU. Photo : VNA

Les pays ont souligné de nombreux événements se rapportant à ce sujet en 2017,  notamment la Conférence des Nations unies visant à appuyer la réalisation de l’objectif de développement durable n°14 : conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable.

Ils ont également rappelé les discussions fructueuses du Comité préparatoire sur l’élaboration d’un instrument international juridiquement contraignant se rapportant à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) et portant sur la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité marine des zones ne relevant pas de la juridiction nationale.

Plusieurs pays ont mis en exergue l’importance de la CNUDM en tant que “Constitution des océans” qui réglemente toutes les activités maritimes et océaniques et constitue le cadre juridique qui inspire tous les aspects de la gestion des océans ainsi que le règlement des différends. 
L’ambassadrice Nguyên Phuong Nga, cheffe de la Mission permanente du Vietnam à l’ONU, a salué la Conférence des Nations unies sur les océans, en juin dernier à New York, jugeant qu’il est temps désormais de traduire les engagements en actes.
Affirmant l’universalité de la CNUDM, elle a appelé tous les pays à respecter et à remplir leurs obligations pour assurer la paix, la stabilité et le développement durable des mers, des océans et des ressources marines, au profit de toute l’humanité et des générations futures.
S’agissant de la Mer Orientale, connue également sous le nom de la mer de Chine méridionale, l’espace vital pour des peuples des pays côtiers et l’artère maritime vitale pour le commerce international, l’ambassadrice Nguyên Phuong Nga a souligné que maintenir la paix et la sécurité est dans l’intérêt de la région et du monde.
De concert avec les pays de l’ASEAN, le Vietnam appelle les parties concernées à faire preuve de retenue et à régler les différends par des moyens pacifiques conformément au droit international, y compris la CNUDM, à respecter pleinement les processus diplomatiques et juridiques, à continuer d’appliquer pleinement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), a-t-elle déclaré.
Le Vietnam félicite l’ASEAN et la Chine d’avoir adopté le projet-cadre du Code de conduite en Mer Orientale (COC), et demande d’engager des négociations substantielles en vue de l’élaboration d’un COC viable, juridiquement contraignant et conforme à la CNUDM, a-t-elle conclu. – VNA