Bangkok, 3 avril (VNA) – Le vice-ministre de la Sécurité publique, le général de corps d’armée  Nguyen Van Thanh, à la tête d’une délégation vietnamienne a participé à une conférence régionale de haut niveau sur le thème «Synchroniser les plans de commerce et de sécurité pour soutenir l'ASEAN 2025», qui a débuté le 3 avril à Bangkok.

Des délégués à la conférences. Photo : VNA

L'événement de deux jours, organisé conjointement par le gouvernement thaïlandais et l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC), a attiré la participation de ministres et de hauts officiels des pays membres de l'ASEAN et de plusieurs partenaires du dialogue qui devraient discuter de questions liées à la gestion des frontières afin de faire face aux défis de sécurité importants pendant le processus d'expansion économique de la région.

S’adressant à la conférence, le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-ocha a souligné qu'au cours des dernières années, la Thaïlande et d'autres pays de la région avaient détecté de nombreux cas de trafic de drogue et de crimes transfrontaliers.

Une stratégie commune sur la protection des frontières contribuera à renforcer la stabilité et la sécurité de la région, facilitant ainsi le développement et la croissance du commerce frontalier, a-t-il déclaré.

Les participants ont convenu qu'avec une population totale de près de 650 millions d'habitants, l'ASEAN est l'une des plus grandes communautés économiques du monde et qu'elle a mené à bien un certain nombre d'initiatives visant à développer le commerce frontalier.

Cependant, ces initiatives peuvent créer des échappatoires pour le commerce illégal et les activités criminelles transnationales, ce qui pose un défi à l'ASEAN et à ses membres pour mettre en place des stratégies et des mécanismes communs permettant de résoudre le problème.

S'exprimant lors de l'événement, le vice-ministre de la Sécurité publique  Nguyên Van Thanh a apprécié l'organisation de la conférence. Il a informé les participants des efforts déployés par le Vietnam pour assurer la sécurité dans les zones frontalières avec les pays membres de l’ASEAN.

Il a déclaré que les crimes transfrontaliers, y compris ceux liés au trafic de drogue et de marchandises, au trafic d'êtres humains, aux hautes technologies, au terrorisme et à la piraterie, menaçaient la stabilité et le développement commercial, économique et des investissements dans la région en général et au Vietnam en particulier.

Il a souligné la nécessité pour les pays membres de l'ASEAN de se coordonner davantage pour lutter efficacement contre ces crimes.
Le responsable vietnamien a également donné des recommandations pour lutter contre les crimes transfrontaliers, telles que l’achèvement du système de documentation juridique, l’intensification du partage des informations, de la coopération avec les partenaires du dialogue de l’ASEAN et l’organisation d’ateliers de partage d’expérience dans ce domaine.

En tant que membre actif et responsable de l’ASEAN, le Vietnam s’engage à participer à tous les cadres de coopération du bloc, y compris ceux relatifs à la prévention et à la lutte contre de la criminalité transnationale.

Lors de son séjour en Thaïlande, le vice-ministre de la Sécurité publique, le vice-ministre de la Sécurité publique Nguyên Van Thanh, a également rencontré la directrice des opérations de l'UNODC, Miwa Kato, le secrétaire général du Conseil de sécurité nationale de la Thaïlande, le général Wanlop Rugsanaoh, et le commissaire général de la police royale thaïlandaise, le général Chakthip Chaijinda. –VNA