Le Vietnam participe a la 5e Conference mondiale des presidents de parlement hinh anh 1La présidente de l’Assemblée nationale, Nguyen Thi Kim Ngan (au milieu), participe à la 5e Conférence mondiale des présidents de parlement qui a lieu les 19 et 20 août en ligne.  Photo : VNA
 
Hanoï (VNA) – La présidente de l’Assemblée nationale, Nguyen Thi Kim Ngan, a prononcé mercredi un discours à la 5e Conférence mondiale des présidents de parlement qui a lieu les 19 et 20 août par visioconférence.  

Lors des débatst sur le thème “Intensifier l’action parlementaire pour répondre à l’urgence climatique”, la présidente de l’organe législatif vietnamien a déclaré que le changement climatique était une question de plus en plus urgente, surtout dans le contexte où la pandémie de coronavirus ravageait le monde.

En tant que l’un des pays les plus vulnérables au changement climatique, le Vietnam accorde une attention particulière et un grand soutien aux efforts communs de la communauté internationale pour faire face à ce fléau, a-t-elle déclaré.

Nguyen Thi Kim Ngan a affirmé que ces dernières années, l’Assemblée nationale vietnamienne était toujours aux côtés du gouvernement dans la réponse au changement climatique, en s’efforçant d’améliorer le système juridique sur la protection de l’environnement et en accordant une priorité à la mise en oeuvre des programmes dans ce secteur et de développement durable.

Le Vietnam applique toujours au sérieux la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), le Protocole de Kyoto et l’Accord de Paris sur le climat, a-t-elle souligné, ajoutant qu’en mai 2017, l’Assemblée nationale vietnamienne avait collaboré avec l’Union interparlementaire (UIP) pour organiser avec succès une conférence thématique sur le thème “Réponse au changement climatique – Actions des législateurs pour atteindre les Objectifs de Développement durable”.

La dirigeante vietnamienne a affirmé la volonté de son pays de renforcer sa coopération avec les autres pays et les organisations internationales afin de contribuer aux efforts communs face au changement climatique.

Pour promouvoir l’action parlementaire en réponse à l’urgence climatique, Nguyen Thi Kim Ngan a proposé que les parlements continuent à agir fortement à travers l’élaboration de textes juridiques et l’approbation des conventions internationales sur la résilience au changement climatique, renforcent la coopération avec l’UIP, réalisent les recommandations du Plan d’action parlementaire sur les changements climatiques de l’UIP en fonction du niveau et du besoin de développement de chaque pays.  

Elle a également insisté sur la nécessité d’adopter des politiques de réforme et de restructuration économique qui promeuvent le développement durable, l’économie verte et l’économie circulaire, ce afin de minimiser les impacts du changement climatique. Parallèlement, il est important d’adopter des politiques sociales pour protéger les personnes vulnérables dont les femmes et les enfants, d’accorder des ressources et moyens appropriés à la résilience au changement climatique, de renforcer la mise en oeuvre et la supervision de ces activités.

La présidente de l’Assemblée nationale vietnamienne a enfin appelé les organisations internationales et les pays développés à augmenter les aides pour les pays en voie de développement dans la réalisation des solutions face au changement climatique, notamment dans ce contexte de pandémie de coronavirus.

La Conférence mondiale des présidents de parlement réunit des présidents de parlement du monde entier. Elle offre un cadre unique pour le dialogue et l’engagement parlementaires au plus niveau. Les quatre premières Conférences, qui ont eu lieu tous les cinq ans depuis le Sommet du Millénaire en 2000, ont contribué à apporter une dimension parlementaire à la gouvernance mondiale.

La 5e Conférence mondiale des présidents de parlement est organisée par l’Union interparlementaire (UIP) en étroite coopération avec le Parlement d’Autriche et les Nations Unies. Cet événement réunit nombre de présidents de parlement, mais aussi de nombreux parlementaires, experts et représentants de l’ONU, pour appeler les parlementaires du monde entier à relever les défis sanitaires, climatiques et économiques auxquels sont confrontés la planète et ses habitants.-VNA