Le Vietnam fait des progres dans la gestion de la dette exterieure hinh anh 1Photo d'illustration: VNA

Hanoï (VNA) - La gestion efficace de la dette extérieure a fait du Vietnam autrefois pauvre et très endetté un pays ayant un niveau de dette extérieure bien contrôlé et en dehors du groupe des pays pauvres très endettés, a déclaré un responsable du ministère des Finances.

Lors d’un séminaire sur la gestion de la dette extérieure tenu mardi matin à Hanoï, Vo Huu Hien, directeur adjoint du Département de la gestion de la dette et des finances extérieures (relevant du ministère des Finances), a fait savoir que la part du secteur public dans la structure de la dette extérieure du pays avait tendance à diminuer rapidement, passant de 73,6% en 2010 à 63,4% en 2015 et à 43,7% en 2020.

En outre, des emprunts extérieurs du gouvernement sont principalement des aides publiques au développement (APD), des prêts concessionnels, qui représentent 98% de la dette extérieure du gouvernement. A ce jour, le Vietnam a signé plus de 85 milliards de dollars d'APD et de prêts concessionnels avec des conditions favorables, dont une échéance moyenne de 13,8 ans et un taux d'intérêt moyen de 1,35%.

Toutefois, un représentant du Fonds monétaire international (FMI) a estimé que le mécanisme actuel de gestion de la dette extérieure du Vietnam ne se concentrait pas encore sur les sources de risque et que les prêts à court terme étaient moins bien gérés que les prêts à long terme.

Lors du séminaire, des experts nationaux et étrangers ont partagé leurs expériences en matière de gestion durable et efficace de la dette extérieure.

Organisé conjointement par le ministère des Finances, la Banque asiatique de Développement (BAD) et le FMI, le séminaire avait pour but de recueillir des opinions pour que les agences de gestion continuent d'étudier et de compléter le cadre politique sur la gestion de la dette extérieure, conformément aux exigences à moyen et long termes. -VNA