​Hanoï (VNA) - Les potentiels touristiques du Maroc, les avantages et défis ainsi que les perspectives de coopération entre le Vietnam et le Maroc dans le tourisme ont figuré au cœur d’une table ronde placée sous le thème "Les potentiels de coopération Vietnam - Maroc dans le tourisme", tenue le 29 mars à Hanoï.

Les potentiels de coopération touristique entre le Vietnam et le Maroc sont au cœur d’une table ronde tenue le 29 mars à Hanoï.
Photo : Quê Anh/CVN

Une quarantaine d’agences de voyages vietnamiennes ont participé à la rencontre organisée par l’ambassade du Maroc à Hanoï et l’Administration nationale du tourisme du Vietnam. "Cette réunion est à l’initiative de l’ambassadeur du Maroc, Azzeddine Farhane, a précisé Hà Van Siêu, directeur général adjoint de l’Administration nationale du tourisme du Vietnam. C’est la première du genre entre les deux pays, dans le cadre de l'accord de coopération bilatérale signé le 15 juin 2012 qui pose un cadre de coopération dans le secteur du tourisme".

Hà Van Siêu a souligné que le tourisme du Vietnam était entré dans une période de fort développement. "En 2017, le pays a accueilli 13 millions de touristes étrangers. Et 8,8 millions de Vietnamiens ont voyagé à l’étranger. Pour sa part, le Maroc a accueilli, la même année, 11,3 millions de touristes étrangers. Nous souhaitons doper la coopération bilatérale en la matière, c’est-à-dire recevoir plus de touristes marocains dans notre pays et vice versa", a-t-il dit.

Le Maroc, première destination touristique de l’Afrique
 

Marrakech, la capitale touristique du Maroc. Photo : Hông Nga/CVN

"En matière de tourisme, Maroc et Vietnam partagent des points communs et des potentiels, comme la stabilité sociopolitique, un long linéaire côtier, de bonnes infrastructures et l’hospitalité de leurs habitants. Les deux pays ont aussi développé des stratégies efficaces favorisant les activités des entreprises publiques et privées dans ce secteur, a estimé Azzeddine Farhane. Le Maroc a été la première destination touristique de l’Afrique en 2017, et le Vietnam a occupé la même année la première place en Asie parmi les destinations touristiques les plus dynamiques du monde. Ceci reflète le dynamisme de nos secteurs touristiques et leur capacité de résilience aux conditions fluctuantes du marché international".

Lors de la table ronde, Khalid Fathi, chef du Bureau de représentation de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) à Pékin (Chine), et Salim Milram, directeur du Département du marketing des Agences de développement touristiques (ADT) du Maroc, ont présenté les potentiels touristiques du Maroc, les investissements dans les infrastructures. Le Maroc dispose de 1.500 km d’autoroutes, de 28 ports maritimes, de six marinas, de 15 aéroports internationaux et de neuf sites classés au patrimoine mondial par l’UNESCO : Médina de Fès (en 1981) ; Médina de Marrakech (1985) ; Ksar d'Aït-Ben-Haddou (1987) ; Ville historique de Meknès (1996) ; Site archéologique de Volubilis (1997) ; Médina de Tétouan (1997) ; Médina d'Essaouira (2001) ; Ville portugaise de la Cité portugaise (El Jadida) en 2004 ; Rabat, capitale moderne et ville historique (2012).   
 

Rabat, capitale moderne et ville historique, classée au patrimoine mondial par l’UNESCO en 2012. Photo : CVN

"À l’horizon 2020, le Maroc ambitionne de figurer parmi les 20 premières destinations touristiques du monde et de doubler le nombre de voyageurs par rapport à 2017", a informé Khalid Fathi, chef du Bureau de représentation de l’ONMT à Pékin.    

Vietnamiens et Marocains ont discuté des orientations de coopération pour proposer un plan d’actions commun, favoriser les activités des voyagistes des deux pays, simplifier les formalités administratives. "Nous espérons que cette table ronde permettra un essor de la coopération entre nos deux pays dans le tourisme, via des activités concrètes", a conclu Hà Van Siêu. -CVN/VNA