L'inspecteur général du gouvernement vietnamien, Le Minh Khai (droite), et Alexander Anikin, chef adjoint du département de lutte contre la corruption du président russe. Photo: VNA


 Hanoï (VNA) - Le 18 février, l'inspecteur général du gouvernement vietnamien, Le Minh Khai, s'est entretenu avec Alexander Anikin, chef adjoint du département de lutte contre la corruption du président russe, à Hanoï.

 Lors de la réception, M. Khai a déclaré que les relations entre le Vietnam et la Russie se développaient fortement avec de grandes réalisations dans tous les domaines. Les deux nations marqueront le 25e anniversaire de la signature d'un traité sur les principes de base de l'amitié entre le Vietnam et la Russie et célébreront les 70 ans de relations diplomatiques en 2020, a-t-il déclaré.

 M. Khai a déclaré qu'après que l'Inspection du gouvernement vietnamien et le département russe de lutte contre la corruption aient signé un mémorandum sur la coopération en matière de prévention et de lutte contre la corruption en 2014, les deux parties ont échangé des informations et des expériences pour faire face aux défis de la lutte contre la corruption, assurer la construction d'un État transparent régi par le droit et réduire progressivement la corruption.

 Les deux parties ont reconnu qu'il importait d'intensifier la collaboration bilatérale dans les années à venir, notamment en matière de formation du personnel et d'élaboration de liens entre les agences anti-corruption des localités vietnamiennes et russes, a-t-il déclaré.

 Les deux parties ont convenu d'entamer des négociations en vue de la modification et de la mise à niveau du mémorandum, a ajouté M. Khai, exprimant son espoir de signer prochainement le pacte révisé.

Alexander Anikin a estimé que les activités de coopération susmentionnées renforceraient les liens de coopération entre les deux agences et approfondiraient le partenariat stratégique intégral entre le Vietnam et la Russie.

 Il s’attend à ce que les deux agences renforcent la coopération bilatérale et échangent leurs expériences en matière de lutte contre la corruption.

 Lors de l’entretien ultérieur, les deux parties ont discuté de questions d'intérêt commun, en particulier celles liées à la révision de leur mémorandum de 2014 sur la coopération. -VNA