Hanoi (VNA) –  Le Vietnam entame l’année 2023 avec une économie affichant une croissance d’environ 8%. Cependant, les défis tant intérieurs qu’extérieurs restent importants.
 
Le Vietnam aborde l’annee avec serenite et confiance hinh anh 1Vue aérienne de Hô Chi Minh-Ville. Photo: NDEL

L’année 2022 a été très agitée. Jamais au cours des 40 dernières années, l’économie mondiale n’a connu autant de fluctuations.

Sur la base des résultats obtenus au cours des deux années de prévention et de contrôle de la pandémie de Covid-19, le Vietnam a défini des objectifs de développement socioéconomique avec une vision cohérente de «stabilité macro-économique, de relance économique et de maintien d’une croissance économique rapide et durable».

Mais après 55 jours de mise en œuvre, la situation économique mondiale a connu de nouveaux changements.

Le 24 février, le conflit russo-ukrainien a éclaté, entraînant une augmentation des facteurs de risque au-delà des prévisions du pire scénario en termes d’échelle et de nature.

De nombreuses politiques et décisions émises par les pays n’ont pas été basées sur des facteurs économiques, mais sur des points de vue politiques, ce qui a ralenti la croissance mondiale et a rendu le risque de récession de plus en plus évident.

La sécurité alimentaire mondiale est menacée, car l’approvisionnement en blé, huile de tournesol, ou engrais est interrompu.

Dans ce contexte, l’économie vietnamienne a encore réalisé des réalisations impressionnantes. L’indice des prix à la consommation (IPC) sur 11 mois a atteint 3,02%. Par rapport à la même période de l’an dernier, les investissements directs étrangers (IDE) ont augmenté de 15,1%. Le chiffre d’affaires total des importations et des exportations est estimé à 11,8%. Dans le secteur agricole, les exportations de produits agricoles ont atteint plus de 49 milliards de dollars et pour la première fois, les exportations de produits de la mer ont atteint 10 milliards de dollars. Les indices de la production industrielle et les ventes au détail totales de biens de consommation et de services ont tous connu une hausse. Le nombre d’entreprises nouvellement créées ou qui ont repris leur activité a augmenté de 33,2% en glissement annuel.

Ce résultat démontre les efforts inlassables du gouvernement, des services, des branches, des localités, des habitants et de la communauté des affaires vietnamiennes, ainsi que des entreprises à capitaux étrangers opérant au Vietnam.

L’une des raisons importantes du succès susmentionné est la coordination entre l’Assemblée nationale et le gouvernement.

En décembre 2021, après que l’Assemblée nationale a adopté la résolution sur le développement socioéconomique en 2022, la situation économique mondiale a connu de nombreuses fluctuations, affectant grandement le pays telles que : l’augmentation du prix mondial du pétrole et le fait que les pays du monde entier ont mis en œuvre des paquets pour soutenir la reprise économique jusqu’à près de 10 % du PIB.
 
Le Vietnam aborde l’annee avec serenite et confiance hinh anh 2Pour 2023, le Vietnam envisage d’enregistrer une croissance des exportations de 6%. Photo: NDEL

La pression sur la compétitivité se fait ainsi plus forte pour les entreprises vietnamiennes.

Afin de relever les difficultés des entreprises, l’Assemblée nationale a tenu une réunion extraordinaire pour approuver le programme biennal de relance économique 2022 - 2023 présenté par le gouvernement, d’une valeur totale de près de 350 000 milliards de dôngs.

Le paquet de soutien s’est concentré sur les investissements supplémentaires dans les infrastructures, le soutient aux travailleurs touchés par l’épidémie de Covid-19 en matière de logement et d’emploi ainsi qu’une bonification des taux d’intérêt des prêts destinés aux secteurs prioritaires.

Grâce à cette décision, le gouvernement disposait très tôt d’une base juridique pour gérer l’économie du pays.

En outre, la coordination des agences gouvernementales, sous la direction du Comité permanent du gouvernement et du Premier ministre depuis le début de l’année, a apporté des percées.

La politique monétaire a été mise en œuvre avec la priorité donnée à la stabilisation de la macro-économie, la maîtrise de l’inflation, la promotion de la croissance et la garantie des grands équilibres de l’économie.

La coordination harmonieuse entre la politique monétaire et la politique budgétaire et l’annonce de plafonds de crédit en début d’année associée à l’exonération et la réduction de nombreuses taxes a contribué à réduire la pression financière pour les entreprises.

La coopération des agences compétentes avec les localités dans le déploiement rapide des programmes de soutien en faveur des travailleurs a contribué à la stabilité sociale.

Face à la forte augmentation des prix de l’énergie sur le marché mondial, le gouvernement a réduit, en temps opportun, la taxe à l’importation sur l’essence et le pétrole et a soumis à l’Assemblée nationale l’idée d’ajuster et de réduire la taxe environnementale à deux reprises pour contrôler l’inflation et soutenir les habitants et les entreprises.

De ce fait, l’approvisionnement en carburants reste assuré au service du développement de l’économie.

En entrant dans la nouvelle année, bien qu’il reste encore de nombreuses difficultés et défis, nous avons le droit de croire que notre nation et notre peuple surmonteront les défis et atteindront, sous la direction du Parti et de l’État, l’objectif de construire avec succès un Vietnam riche, puissant, démocratique, équitable et avancé. – NDEL/VNA