Hanoi (VNA) – Le sommet de la blockchain du Vietnam se déroulera le 8 juin sur le thème «De la technologie à la politique», ont annoncé lundi 28 mai les organisateurs lors d’une conférence de presse à Hanoi.
 
Lors de la conférence de presse sur le prochain sommet du blockchain du Vietnam, le 28 mai à Hanoi. Photo : VNA

Nguyên Huu Tuân de l'Agence du commerce électronique et de l’économie numérique du ministère de l’Industrie et du Commerce a déclaré que parallèlement à l’automatisation, l’intelligence artificielle et l’Internet des objets, la technologie blockchain contribuera de manière significative à la construction d’une économie numérique et à la 4e révolution industrielle.

Il a déclaré que cette technologie a suscité l’intérêt des agences publiques et des entreprises ces dernières années, car elle contribue à améliorer la qualité de la logistique et de la traçabilité, et à exécuter des services de gouvernance électronique.

Nguyên Thanh Hung, président de l’Association du commerce électronique du Vietnam (VECOM), a souligné que le sommet a pour objectif de discuter de la politique, de la recherche et de l’application ayant trait à la blockchain dans le cadre d’une stratégie de développement de l’économie numérique.

Selon lui, à la suite de discussions sur l’application de la blockchain dans la logistique et la traçabilité des produits agricoles, la construction d’un cadre juridique et d’une politique sur la technologie sera présentée.

Le sommet de la blockchain du Vietnam est le plus grand forum annuel sur la construction juridique et politique pour la technologie blockchain.

Le Vietnam est désormais l’une des économies à la croissance la plus rapide, tirée par une population jeune avec un taux élevé d’utilisation de téléphones intelligents et un grand nombre de diplômés en informatique chaque année.

Une blockchain ou chaîne de blocs est une technologie de stockage et de transmission d’informations sans organe de contrôle. Techniquement, il s’agit d’une base de données distribuée dont les informations envoyées par les utilisateurs et les liens internes à la base sont vérifiés et groupés à intervalles de temps réguliers en blocs, l’ensemble étant sécurisé par cryptographie, et formant ainsi une chaîne.

Par extension, une chaîne de blocs est une base de données distribuée qui gère une liste d’enregistrements protégés contre la falsification ou la modification par les nœuds de stockage. Une blockchain est donc un registre distribué et sécurisé de toutes les transactions effectuées depuis le démarrage du système réparti. – VNA