Hanoi, 18 janvier (VNA) – Le procès de l’affaire survenue à PetroVietnam et à PetroVietnam Construction Joint Stock Corporation (PVC) a focalisé l’attention et suscité une vague de réactions des différentes couches de la population du fait de la gravité des conséquentes causées par les actes délictueux et du profil des accusés.

L’accusé Dinh La Thang présente ses excuses au Parti, à l’Etat et au peuple. Photo : VNA

Une grande affaire avec des infractions extrêmement graves, a observé le vice-président du comité central de l’Association des personnes âgées du Vietnam, Nguyên Hoà Binh, estimant que le jugement est ouvert et que les débats contradictoires ont clairement manifesté les droits des parties.

De plus en plus de cas de corruption ont été découverts, et les affaires ont causé la perte des biens présentant une valeur non pas de quelques milliards de dôngs mais des centaines de milliers de milliards de dôngs, a estimé Nguyên Phu Chuc, domicilé dans le quartier de Tu Liên, arrondissement de Tây Hô, Hanoi.

Sanctionner en temps opportun le fléau de la corruption consolidera la confiance des gens en notre régime et la direction du Parti, a-t-il déclaré.

L’accusé Trinh Xuân Thanh s’exprime une dernière fois avant que le jury ne se retire pour délibérer. Photo : VNA

Son avis est partagé par le général de division Nguyên Quôc Thuoc, ancien commandant de la 4e zone militaire, qui a indiqué que le jugement ouvert de l’ancien président du conseil d’administration de PVC Trinh Xuân Thanh et ses coaccusés a raffermi la confiance de la population en le Parti, la détermination du Bureau politique et du Comité central de pilotage de la prévention et de la lutte contre la corruption.

Ce procès manifeste l’esprit de tout le Parti, de tout le système politique d’agir résolument pour prévenir et combattre la corruption et les phénomènes négatifs, s’est félicité pour sa party Lê Danh Chinh, ancien officier de police retraité domicilé dans l’arrondissement de Dông Da, Hanoi.

Pour chaque accusé, les actes délictueux ont été clarifiés et seront sanctionnés en conséquence. Cela sonne comme un avertissement pour les cadres, membres du Parti qui ont manqué à leurs obligations professionnelles, a-t-il affirmé.

Vue du procès de l’affaire survenue à PetroVietnam et à PVC. Photo : VNA

Ce procès a été jugé dans l’esprit de la réforme, démocratique, ouvert et objectif qui a mieux garanti les droits de l’homme des prévenus ainsi que le principe de présomption d’innocence, a noté la Dr Quach Thi Ngoc An, professeure de l’Université d’éducation artistique.

La peine de 14 à 15 ans d’emprisonnement requise contre l’ancien président du Conseil des membres du groupe PetroVietnam, Dinh La Thang, pour "actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences" représente un avertissement sévère pour les cadres corrompus, a noté le Dr Dào Xuân Hôi, de la Faculté de droits de l’Université de travail et des affaires sociales.

Dans la matinée du 22 janvier, le jury rendra son verdict. Je suis persuadé que ce sera un verdict impartial, rigoureusement équitable qui aura un effet suffisamment dissuasif et éducatif pour les coupables et en même temps, traduit l’esprit humanitaire d’une justice progressiste, a-t-il conclu. – VNA