Le parquet réplique, l’accusé Dinh La Thang s’excuse

Le parquet a apporté mercredi 16 janvier devant le Tribunal populaire de Hanoi un éclairage sur la relation de cause à effet dans l’affaire survenue à PetroVietnam et à PVC.
Hanoi (VNA) – Le parquet a apporté mercredi 16 janvier devant le Tribunal populaire de Hanoi un éclairage sur la relation de cause à effet dans l’affaire survenue à PetroVietnam et à PetroVietnam Construction Joint Stock Corporation (PVC).
Le parquet réplique, l’accusé Dinh La Thang s’excuse ảnh 1L’accusé Trinh Xuân Thanh devant les juges. Photo : VNA

L’acte d’accusation, le dossier et les déclarations des accusés, dont l’ancien directeur général de PetroVietnam, Phung Dinh Thuc, et l’ancien directeur général adjoint de PetroVietnam, Nguyên Quôc Khanh, ont mis en évidence les conséquences de la désignation d’entrepreneurs incapables.

Phung Dinh Thuc et Nguyên Quôc Khanh ont reconnu que la désignation par PetroVietnam de PVC comme entrepreneur principal pour le projet de centrale thermique Thai Binh 2 n’était pas telle que prévue par la résolution du conseil des membres de PetroVietnam.

Le conseil des membres de PetroVietnam a convenu que PVC était une partie à un joint-venture, mais l’ancien président du Conseil des membres de PetroVietnam, Dinh La Thang, a désigné PVC comme entrepreneur principal.
Le parquet réplique, l’accusé Dinh La Thang s’excuse ảnh 2Le représentant du Parquet populaire de la ville de Hanoi, Dào Thinh Cuong. Photo : VNA

Selon le parquet, à la date de signature du contrat EPC N°33, le 28 février 2011, le ratio de solvabilité à court terme de PVC en 2009 et 2010 se situait à < 1.
Le projet de centrale thermique Thai Binh 2 a conduit PetroVietnam à signer avec PVC le contrat EPC N°33 et à lui avancer 6.607.500 dollars et plus de 1.312 milliards de dôngs. Mais une fois l’argent décaissé, 1.115 milliards de dôngs ont été utilisés à d’autres fins que celles prévues

Nous nous étonnons que PVC elle-même et sa direction aient reconnu qu’à la date de signature du contrat, PVC n’a pas disposé des compétences et expériences conformément aux réglementations applicables pour exécuter un grand projet tel que celui de centrale thermique Thai Binh 2, a dit le procureur Dào Thinh Cuong.
Le parquet réplique, l’accusé Dinh La Thang s’excuse ảnh 3L’avocat de la défense, Phung Dinh Thuc, dans sa plaidoirie devant le Tribunal populaire de Hanoi. Photo : VNA

Le parquet a déclaré que les actes commis par Dinh La Thang et les autres coaccusés ont causé des préjudices de plus de 119 milliards de dôngs à l’Etat.

Les actes commis par les coaccusés ont coûté à ce projet deux fois plus de temps, et se sont traduits par un surcoût de près de 10.000 milliards de dôngs, chiffre qui devrait s’élever à des centaines de millions de dollars compte tenu de l’indemnisation de ce retard. 
Désigner PVC comme entrepreneur principal en sachant qu’elle ne disposait pas de compétences requises, mettre en œuvre délibérément le contrat EPC N°33 en sachant qu’il n’avait pas eu de base juridique suffisante, ce sont des actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat, a déclaré le parquet.​
Le parquet réplique, l’accusé Dinh La Thang s’excuse ảnh 4L'accusé Dinh La Thang. Photo: VNA
Premier accusé à avoir une dernière fois pu prendre la parole, avant que le jury ne se retire pour délibérer, l’accusé Dinh La Thang a présenté, la tête baissée, ses excuses au Parti, à l’Etat et au peuple vietnamiens, aux générations de travailleurs des secteurs du pétrole et du gaz, et des communications et des transports, et aux habitants de Hô Chi Minh-Ville.

Il a en même temps exprimé sa fidélité absolue à la direction du Parti et de l’Etat vietnamiens et sa confiance dans la ligne de jugement impartiale, objective, juste et humaniste du jury.

L’accusé Trinh Xuân Thanh, jugé pour "actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences" et "détournement de biens", a souhaité un jugement prudent, impartial et conforme à la loi.

Disant que sa femme et ses trois enfants en bas âge vivent actuellement en Allemagne, qu’elle ne parle pas l’allemand et rencontre beaucoup de difficultés pour les nourrir, il a exprimé son désir d’aller en Allemagne rejoindre sa famille quand cette affaire sera close. – VNA

Voir plus