La réunion périodique du gouvernement d’août 2018. Photo: VNA

Hanoi (VNA) – Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a demandé de faire en sorte de maintenir la forte croissance pour cette année et les années suivantes.

En conclusion lors du débat sur la situation socio-économique dans le cadre de la réunion périodique du gouvernement d’août, Nguyen Xuan Phuc a analysé quatre objectifs fondamentaux de l’économie : rehausser le PIB ; stabiliser les prix ; augmenter l’emploi et réduire le chômage ; et accélérer les exportations.

Il a cité les défis et risques à court terme auxquels l’économie nationale devra faire face comme les influences de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, les importations excédentaires, la réduction des ressources de devises étrangères, le protectionnisme commercial. Il a demandé de veiller au respect de l’environnement et à la garantie de la vie de la population durant le processus de développement économique.

Alors, il a demandé aux ministres de suivre de près les secteurs auxquels ils se sont chargés et à mettre en œuvre des missions précises.

Il a accepté la poursuite du perfectionnement de la Loi sur l’investissement public, l’accélération de la construction des ouvrages de pointe, notamment dans les transports et  communications. Il a approuvé le non changement des politiques financières pour l’année fiscale 2018, dont l’impôt sur les carburants, la TVA, les prix des marchandises et des services publics, et aussi le contrôle étroit des prix de services d’éducation et de santé pour éviter une hausse de l’inflation.

Il a demandé de stabiliser le taux de change du dong vietnamien, de s’intéresser aux marchés à l'export mais aussi marché domestique fort de près de 100 millions de consommateurs. Il s’est déclaré convaincu que le pays connaîtrait une croissance annuelle de 30% du nombre de touristes cette année.

Enfin, il a ordonné d’accélérer l’actionnarisation des entreprises, de continuer d’améliorer l’environnement d’investissement, de renforcer la restructuration du secteur agricole en encourageant la participation active des entreprises dans ce domaine, de réorganiser le marché dans les secteurs de la fabrication et de la transformation. Il a demandé aussi d’élaborer des programmes de résilience aux catastrophes naturelles et de prévention des accidents routiers plus efficaces. -VNA