Hanoi, 10 janvier (VNA) - Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a quitté  mercredi matin 10 janvier  Hanoï pour Phnom Penh du Cambodge, où il participera au 2e sommet de la coopération Mékong-Lancang  sur invitation du Premier ministre cambodgien Techo Hun Sen.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc. Photo : VNA

Cet événement biennal est organisé par ses pays membres à tour de rôle. Cette année, c’est le Cambodge et la Chine qui coorganisent le sommet qui vise à promouvoir l’instauration d’une communauté responsable et les intérêts communs dans la sous-région du Mékong.

La coopération Mékong-Lancang est un mécanisme de coopération sous-régional établi conjointement en 2016 par six pays riverains du Mékong, à savoir le Cambodge, la Chine, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam.

L’objectif inclusif de cette coopération est de promouvoir la coopération intégrale pour construire une communauté responsable et pour les intérêts communs dans la sous-région et de s’orienter vers la consolidation de la confiance mutuelle, le maintien de la paix, de la stabilité, de promouvoir le développement durable, de réduire la pauvreté et les écarts de développement, de renforcer l’intégration intégrale à l’économie régionale et mondiale, l’amitié et les relations de bonnes voisinages entre les peuples.

Six pays travailleront ensemble pour promouvoir la coopération sur la base de trois piliers que sont la politique et la sécurité, l’économie et le développement durable, la culture, la société et les échanges populaires.

Les principes fondamentales de la coopération est le consensus, l’égalité, la coordination, les consultations mutuelles et volontaires, le partage des intérêts, le respect de la Charte de l’ONU et du droit international.

La coopération Mékong-Lancang mettra l’accent sur la gestion des ressources en eau, la connectivité, la coopération dans la capacité de production, dans l’économie via les frontières, l’agriculture et le refus de la misère.

Diverses activités d’échange entre partis politiques, officiels, groupes de jeunes et groupes religieux ont été organisées.

Le Vietnam a activement participé au processus de formation du mécanisme de coopération.  Le pays a contribué considérablement aux conférences ministérielles et des réunions de hauts officiels, contribuant à  promouvoir la coopération  Mékong-Lancang.

Le Vietnam est prêt à se coordonner avec la Chine et les pays de la sous-région du Mékong dans la mise en œuvre des projets communs sur la création d’un Centre de coopération sur la ressource en eau du Mékong-Lancang afin de partager des informations et rehausser les compétences sur la gestion durable du Mékong. - VNA