Hanoi, 24 septembre (VNA) – Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a exhorté la province montagneuse de Lang Son (Nord) à promouvoir le développement du commerce, du tourisme, de l'agriculture et sylviculture relié à la protection des forêts.

Séance de travail entre le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc et les autorités de Lang Son. Photo : VNA

 

Lors de la séance de travail avec les autorités de Lang Son sur la réalisation des tâches de développement socioéconomique, le 24 septembre à Hanoi, le chef du gouvernement a demandé à cette localité d’intensifier le développement des échanges commerciaux frontaliers, promouvoir les relations de voisinage d’amitié avec la Chine et renforcer le contrôle de la sécurité alimentaire…

Lang Son devrait définir sa vision du commerce et du développement touristique, compte tenu de sa situation géoéconomique favorable, a-t-il déclaré.

Avec une frontière longue de 230 km avec la Chine et de nombreuses portes et marchés frontaliers, et sa position dans les couloirs économiques de Nanning (Chine) - Lang Son - Hanoï - Hai Phong et Lang Son - Hanoï - Hô Chi Minh-Ville - Moc Bai, la province devrait développer l’économie frontalière en capitalisant sur le gigantesque marché chinois, a-t-il ajouté.

La province sert de passerelle entre la Chine et l’ASEAN, ce qui, selon le dirigeant, facilitera le commerce et les services aux frontières.

Le Premier ministre a exhorté Lang Son à intensifier le commerce électronique et à organiser des foires commerciales internationales ou des conférences de promotion des investissements afin d'attirer davantage l'attention des villes, des provinces et des entreprises étrangères sur les produits vietnamiens.

Outre le développement économique, le dirigeant a énuméré d’autres tâches pour la localité, telles que renforcer l’amitié avec la Chine, assurer la sécurité et la défense nationale et se concentrer sur l’agriculture de haute technologie, la construction de nouvelles zones rurales, la réduction durable de la pauvreté, en particulier dans les zones reculées et défavorisées.

Le Premier ministre a noté que Lang Son demeure une province pauvre, le taux de ménages pauvres dépassant 19%, contre seulement 7% pour la moyenne nationale.

Le président du Comité populaire provincial, Pham Ngoc Thuong, a déclaré que le taux de croissance économique annuel de la province atteignait 8% et le PIB per capita de 35,6 millions de dongs (1.530 dollars) en 2017.

Ces dernières années, Lang Son s'est concentrée sur l'économie frontalière dans le but d'en faire un moteur de sa croissance et de sa restructuration économique. - VNA