Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc à l'ASEM 12 à Bruxelles. Photo: VNA

Bruxelles (VNA) – Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a participé et donné son discours le 19 octobre (heure locale) lors de la deuxième séance plénière du 12e sommet Asie-Europe (ASEM 12), tenue à Bruxelles en Belgique. Trois séances importantes ont eu lieu ce vendredi, portant sur l’économie, les finances, les défis et les questions régionales et internationales.

Prenant la parole lors de la deuxième séance plénière le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a demandé à l’ASEM d’être pionnière dans la promotion de la coopération multilatérale et de l’ordre international. L’Asie et l’Europe doivent collaborer étroitement pour relever ensemble les défis, traditionnels comme nouveaux, maintenir la paix, promouvoir le dialogue, instaurer la confiance, veiller au respect du droit international et des normes communes. L’ASEM doit œuvrer pour une gouvernance économique et financière mondiale plus équitable, un système commercial multilatéral ouvert, transparent, inclusif et basé sur le droit. L’Organisation mondiale du Commerce doit jouer un rôle plus important.

L’ASEM doit arriver en tête dans la mise en oeuvre des engagements concernant la résilience au changement climatique, aux catastrophes naturelles. L’Asie et l’Europe doivent collaborer dans les domaines de la sécurité alimentaire, des énergies, des ressources en eau, notamment par le biais de la coopération entre les pays riverains du Mékong et du Danube et par la réduction des déchets en plastique en mer. Le Premier ministre vietnamien a appelé les pays développés de l’ASEM à aider les pays en voie de développement en matière de finances et de technologie pour que ceux-ci puissent développer une économie verte.

 

Le chef du gouvernement vietnamien a estimé que la priorité absolue de la coopération Asie-Europe doit être le développement durable et inclusif lié à l’innovation. Il faut promouvoir une croissance socioéconomique inclusive, réduire durablement la pauvreté, garantir la qualité de l’éducation, relier les centres d’innovation, de formation et de recherche, mais aussi les réseaux de femmes d’affaires et les différents peuples. L’ASEM doit aider les groupes les plus vulnérables, notamment les femmes et les filles, à accéder au numérique, s’adapter aux changements et faire face aux risques multiples.

Il a affirmé que le Vietnam s’efforçait de ratifier vers la fin de cette année l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste, de signer l’Accord de libre-échange Vietnam-Union européenne et d’achever les négociations de l’Accord de partenariat économique intégral régional. Le Vietnam se prépare à la présidence de l’ASEAN en 2020.

Affirmant la haute considération de la coopération Asie-Europe de la part du Vietnam, Nguyen Xuan Phuc a proposé l’organisation en 2019 de la conférence de l’ASEM sur l’accélération du développement inclusif sur le plan économique et social en Asie et en Europe et du colloque de l’ASEM sur l’accélération de l’économie numérique dans le cadre de la révolution industrielle 4.0.

Le 12e sommet Asie-Europe (ASEM 12) placé sur le thème « Europe et Asie: partenaire mondial pour faire face aux  défis mondiaux " revêt une grande signification en déterminant les orientations, la vision de coopération de l’ASEM dans la nouvelle décennie sur les trois piliers que sont : dialogue politique, coopération économique et coopération dans d’autres domaines. -VNA