Hanoi - Les ressources naturelles et l'environnement sont depuis longtemps un domaine «chaud» qui intéresse le public et également une «pression» en termes de gestion, en particulier les questions liées aux poursuites foncières, à la pollution...

Le ministre Tran Hong Ha: "Determiner la direction de la protection de l'environnement" hinh anh 1 Le ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement, Tran Hong Ha. Photo : Hung Vo/Vietnam+

C’est ce qu’a déclaré le ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement, Tran Hong Ha, lors d’une interview accordée au journal VietnamPlus à l'occasion du Têt traditionnel du Rat (Canh Ty).

Le ministre Tran Hong Ha, a accordé une interview au journal en ligne VietnamPlus sur les résultats exceptionnels en 2019, ainsi que sur les pensées sur les problèmes «brûlants» du secteur qui doivent être résolus d'ici 2020.

Les revenus les plus élevés des ressources naturelles depuis de nombreuses années

- Pourriez-vous nous dire les faits saillants du secteur des ressources naturelles et de l'environnement qui vous intéressent le plus en 2019?

Ministre Tran Hong Ha: Dans un esprit d'innovation, de créativité, de responsabilité et de coordination efficace entre le gouvernement et les localités, le ministère a promulgué des politiques pour dégager les obstacles pour continuer de promouvoir l’utilisation économe et efficace des ressources pour le développement.

Les ressources naturelles ont également été promues pour le développement socio-économique du pays. En conséquence, la structure de l'utilisation foncière a été modifiée, garantissant les exigences en matière de terrain pour la production et le développement commercial, le gaspillage et les violations de la loi foncière. Les ressources marines, les avantages des zones côtières ont été promus pour devenir des zones de développement dynamiques. La sécurité des ressources en eau est concernée, en se concentrant sur la gestion par bassin, la régulation à objectifs multiples. Les revenus tirés des ressources naturelles sont les plus élevés depuis de nombreuses années.

Grâce aux efforts de l'ensemble de l'industrie, selon l'enquête auprès des organisations indépendantes, la qualité des services publics s'est améliorée. Le taux de poursuites dans le domaine des ressources naturelles et de l'environnement a diminué.

En 2019, le ministère s'est concentré sur la préparation des conditions pour une période de nouveau développement. Sur cette base, le Bureau politique et l'Assemblée nationale publient des conclusions de direction et des Résolutions de modification de deux lois importantes, à savoir la loi sur la protection de l'environnement et la loi foncière, et la mise en place de tâches de planification nationale et sectorielle.

Grâce à cela, la gestion et la protection de l'environnement ont connu des changements radicaux de la prise de conscience à l'action. Des solutions complètes et synchroniques sont définies pour contrôler strictement la gestion des déchets importés, des déchets solides et des déchets plastiques.

Le ministère soumettra en 2020 au gouvernement et à l'Assemblée nationale la promulguation des règlements pour encourager le développement de l'industrie de l'environnement afin de créer des substituts respectueux de l'environnement.

Il y aura notamment des instruments économiques (taxes, redevances) pour réguler les comportements de consommation.

Le ministre Tran Hong Ha: "Determiner la direction de la protection de l'environnement" hinh anh 2Le ministre Tran Hong Ha a proposé d'inventorier les sources de pollution atmosphérique et de les éliminer bientôt dans les zones résidentielles. Photo : Hung Vo/Vietnam+



- En plus des points lumineux obtenus, 2019 est également considérée comme une "année de crise" avec de nombreux incidents environnementaux tels que l'incendie de Rang Dong, l'eau de Song Da contaminée par des produits chimiques ou un "avertissement rouge" sur la pollution de l'air ... En tant que "commandant" du secteur, quelles sont vos "stratégies" pour protéger l'environnement en 2020?

Ministre Tran Hong Ha: En 2019, nous avons été témoins de nombreux incidents qui affectent grandement l'environnement, non seulement au Vietnam mais aussi à l'échelle mondiale comme des incendies de forêt au Brésil, en Australie ... Elles laisseront des impacts majeurs sur le climat, l'environnement mondial.

Pour notre pays, après une longue période de concentration sur la croissance économique mais sans accorder suffisamment d'attention à la protection de l'environnement  ont fait que dans certains endroits la pollution a atteint un point critique. La qualité de l'air dans les grandes villes comme Hanoi et Ho Chi Minh-Ville a tendance à diminuer ...

Ce fait nécessite de placer l'environnement à sa juste place, qui est le centre du développement durable. En fait, l'environnement est influencé par toutes les activités, la production, donc toutes les "stratégies" doivent être comment spécifier les responsabilités ainsi que mobiliser la participation de chaque citoyen et entreprise, l'industrie et la société. Par conséquent, il est nécessaire de commencer par modifier la loi sur la protection de l'environnement.

Parallèlement, il faut l'application de mesures proactives pour prévenir et mettre en place un système de surveillance automatique connecté en permanence aux agences de gestion pour gérer rapidement les situations; mettre en œuvre la protection de l'environnement dès la période d'investissement, éliminer les projets technologiques obsolètes et les industries à risque de pollution; promouvoir la mise en œuvre de la lutte contre la pollution; avoir des sanctions pour contraindre les établissements   polluants  à se conformer aux exigences de protection de l'environnement, de réduction de la pollution, d'élimination des déchets conformément à la réglementation, de mise en œuvre de la feuille de route de transformation technologique ...

En outre, il est nécessaire de découvrir les sources de pollution atmosphérique, d'éliminer rapidement les sources de pollution de l'air des zones résidentielles, de contrôler la quantité et d'élever les normes des moyens de transport; d'assurer des normes d'aménagement des espaces verts, des espaces publics dans les zones urbaines et résidentielles; développer l'industrie environnementale, les services de protection de l'environnement et le recyclage des déchets ...

Le ministre Tran Hong Ha: "Determiner la direction de la protection de l'environnement" hinh anh 3Les ordures ne sont pas des déchets, mais les ordures font partie du processus de formation et de conversion en ressources énergétiques. Photo : VNA


- En plus de la pollution de l'air, la question pressante actuelle est le traitement des déchets solides, le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement doit résoudre comment ?

Ministre Tran Hong Ha:
Dans la loi modifiée sur la protection de l'environnement, il y aura un contenu très complet et détaillé et nous avons établi une exigence pour réglementer la façon dont chaque chapitre   parle de gestion de la qualité. Les déchets ménagers urbains et ruraux peuvent être réutilisés dans la vie.

Le Premier ministre a également décidé de confier la question de la gestion concentrée des déchets solides urbains et ruraux à un seul ministère, avant de la confier à de nombreux ministères et localités. À ce titre, nous mettrons en œuvre l'avis du Premier ministre pour institutionnaliser nos responsabilités et celles des localités dans les dispositions de la Loi sur la protection de l'environnement.

Parallèlement, nous aborderons également un certain nombre de nouvelles questions de réflexion qui considèrent les déchets non pas comme des déchets  mais comme un composant du processus de formation et de conversion en ressources énergétiques, qui peuvent être recyclées et réutilisables. L'important est de préciser clairement les caractéristiques du problème de gestion et de composition des déchets.

Lors d'un échange avec le correspondant de VietnamPlus, le ministre Tran Hong Ha a également déclaré qu'en 2020, le ministère continuera d'améliorer la politique du droit foncier pour résoudre les conflits, le chevauchement des lois et des instruments économiques et financiers, pour éviter les pertes, la spéculation, le règlement harmonieux des intérêts de l'État, des habitants et des entreprises pour réduire les revendications sur la question de terrain.

 
Dans le même temps, le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement se concentrera sur l'inspection des questions auxquelles s'intéressent l'Assemblée nationale, des électeurs et des habitants telles que le gaspillage des terres par les projets d'investissement, l'agriculture, les exploitations forestières, la mise en œuvre des règlements sur l'acquisition  l'attribution, la location de  terrain et la modification de l'utilisation de terrains, le respect de la loi sur la protection de l'environnement, des dispositions de la loi sur les ressources en eau dans les activités d'exploration, d'exploitation, d'utilisation des ressources en eau et de rejet des eaux usées. - Vietnamplus