Le ministre des Communications et du Transport, Nguyen Van The répond aux interpellations des députés (Photo: VNA)

Hanoï (VNA) - Le ministre des Communications et du Transport, Nguyen Van The, a été confronté à des problèmes brûlants lors de la séance de questions-réponses, en marge de la 36ème réunion du Comité permanent de l'Assemblée nationale à Hanoï, le 15 août.

Le ministre a été interrogé sur la construction de l’autoroute Nord-Sud, la collecte automatique des charges et les solutions permettant de garantir le bon déroulement de l’autoroute Trung Luong - My Thuan.

En ce qui concerne la construction de l’autoroute Nord-Sud, le ministre a déclaré qu’il s’agissait d’un projet national clé. Par conséquent, toutes les procédures, dont les offres de sélection des investisseurs, doivent être réalisées conformément à la loi, afin d’assurer la qualité et les progrès.

Le projet revêt une importance particulière dans les domaines de la sécurité, de la défense, de l'économie et de la société, de telles questions doivent ainsi être particulièrement prises en compte, a-t-il souligné.

Il a révélé que le ministère avait approuvé le projet et procédait à la conception et à l’estimation. Le ministère avait également demandé au gouvernement de solliciter l'avis d'agences pour mettre en œuvre ce projet et garantir son importance sur les plans économique, de la défense et de la sécurité.

En ce qui concerne la construction des tronçons Trung Luong - My Thuan, My Thuan - Can Tho et du pont My Thuan 2, le ministre a déclaré que l’autoroute Ho Chi Minh-Ville - Trung Luong - My Thuan - Can Tho était l’une des routes les plus importantes du Delta du Mékong.

Le gouvernement a lancé ce projet il y a 10 ans, mais les progrès sont encore lents.

Pour le tronçon Trung Luong - My Thuan, le gouvernement a décidé de fournir 2 186 milliards de dongs supplémentaires (94 milliards d’USD) pour soutenir les investisseurs et leur permettre de réajuster le projet, qui a ensuite été approuvé par le Comité populaire de la province de Tien Giang.

Les investisseurs ont versé environ 3 000 milliards de dongs et le reste provenait d'établissements de crédit, a-t-il déclaré.

Le gouvernement a chargé le gouverneur de la Banque d'État du Vietnam de demander aux banques d'accorder environ 6 000 milliards de dongs pour le projet Trung Luong - My Thuan.

Avec de tels investissements, le projet devrait ouvrir à la circulation le tronçon Trung Luong - My Thuan et compléter les autres d’ici 2021, selon les instructions du Premier ministre.

En ce qui concerne le pont My Thuan 2, le ministre a déclaré que l'Assemblée nationale avait prévu plus de 5,1 milliards de dongs pour ce projet, ajoutant que le ministère des Communications et du Transport procédait à la conception et à l'estimation du pont, et prévoyait commencer sa construction au premier trimestre de 2020.

Il a ajouté que le ministère lancerait des appels d'offres en vue de sélectionner des investisseurs pour le tronçon My Thuan - Can Tho d'ici la fin de l'année, tout en collaborant avec les provinces de Dong Thap et Vinh Long dans le delta du Mékong pour accélérer la construction de ce projet.

En ce qui concerne la collecte automatique des charges, selon le ministre Nguyen Van The, dans sa résolution 437, le Comité permanent de l’Assemblée nationale demande d'accélérer ces travaux et s'efforce d'achever la construction de 44 stations de péage d'ici la fin de l'année.

Le mois dernier, le Premier ministre a continué de charger le ministère des Communications et du Transport et les investisseurs de poursuivre cette tâche, a-t-il déclaré.

Le ministre a également posé des questions sur les difficultés à mobiliser des investissements sociaux dans les aéroports, affirmant que le point de vue du gouvernement dans cette affaire visait à harmoniser les avantages entre les investisseurs étrangers et la Société des aéroports du Vietnam et les sociétés d'État. -VNA