Hanoi (VNA) – Le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV) Nguyên Phu Trong vient de signer la promulgation de trois résolutions adoptés par le Comité central du PCV lors son 6e plénum terminé le 11 octobre à Hanoi.

Le secrétaire général Nguyên Phu Trong s’exprime en clôture du 6e Plénum du Comité central du Parti communiste du Vietnam, le 11 octobre. Photo : VNA

Il a signé la promulgation de la Résolution sur certaines questions sur la poursuite de la rénovation et de la réorganisation de l’appareil du système politique pour le rendre plus compact et plus efficace.
 
L’objectif global consiste à poursuivre la rénovation et la réorganisation de l’appareil du système politique pour le rendre plus compact et plus efficace, adapté au mécanisme de marché à orientation socialiste afin de renforcer le rôle dirigeant du Parti, d’élever l’efficacité de la gestion étatique et la qualité opérationnelle du Front de la Patrie du Vietnam, des collectivités socio-économiques, de promouvoir le droit de maître de la population.

Il est indispensable de réaffirmer le rôle dirigeant du Parti dans l’organisation de l’appareil de l’Etat et du système politique, a-t-il déclaré dans son discours de clôture du 6e plénum.

Le renouvellement de l’appareil politique doit certes être entrepris, mais la prudence reste de mise. Nous vivons une période particulière de notre histoire et il faut en tenir compte. Le recrutement ou la nomination des fonctionnaires doivent se faire dans la plus totale transparence: il s’agit non seulement d’instaurer une concurrence loyale, mais aussi de faire en sorte que les personnes les plus capables se retrouvent en situation, a-t-il indiqué.

Les documents promulgués comprennent également la Résolution sur la poursuite de la rénovation du système d’organisation et de gestion, d’amélioration de la qualité et de l’efficacité des activités des organes publics. L’objectif global est de rénover de manière fondamentale, intégrale et synchrone le système des organes publics

C’est l’Etat qui assure les services publics fondamentaux, a-t-il rappelé. Il lui revient donc d’investir dans la réforme administrative  pour faciliter l’accès de la population aux services publics. Cela étant, il n’est pas défendu d’imaginer que le secteur privé puisse prendre en charge un certain nombre de prestations.

Une vue du 6e Plénum du Comité central du Parti communiste du Vietnam. Photo : VNA

Le secrétaire général Nguyên Phu Trong a signé la Résolution sur le renforcement du travail de protection, de soins et d’amélioration de la santé de la population dans la nouvelle situation.

L’objectif global de est d’améliorer la santé, la taille, l’espérance de vie et la qualité de vie des Vietnamiens ; de construire un système de santé équitable, de qualité, efficace et intégré ; et de développer une médecine scientifique, nationale et populaire.
 
Il consiste également à assurer la gestion et les soins de santé pour tous les habitants ; à édifier un contingent de cadres de santé dotés de solides qualités professionnelles et morales ; et à élever sa compétitivité dans la chaîne de production, de fourniture des produits pharmaceutiques et services de santé.

Ces trois résolutions promulguées figurent parmi les quatre résolutions adoptées par le Comité central du PCV lors son 6e plénum, le quatrième étant la Résolution sur le travail démographique dans la nouvelle situation.

Infographie: VNA

Dans son discours de clôture, le secrétaire général a tenu à souligner que pour 2018, la priorité serait donnée à la stabilisation de la macroéconomie, au contrôle de l’inflation, à la qualité de la croissance et à l’amélioration du niveau de vie global. Aussi, a-t-il appelé à suivre une stratégie qui consiste à poursuivre la réforme économique, à améliorer la productivité et à rehausser la compétitivité.      

Le leader du PCV a également insisté sur l’absolue nécessité de veiller à la protection de l’environnement et des ressources naturelles, mais aussi de s’adapter au changement climatique.

Il a enfin fait observer à tous que la lutte contre la corruption restait plus que jamais d’actualité, de même que le maintien d’un environnement pacifique, propice au développement du pays et à son intégration internationale. – VNA