Hanoi (VNA) – Le Fonds vert pour le climat (FVC) des Nations unies prévoit une aide non remboursable d’environ 40 millions de dollars pour financer le projet de «Transformation du delta du Mékong», a fait savoir Anjali Acharya, spécialiste senior de l’environnement de la Banque mondiale (BM).
 
L’érosion des berges a été un problème critique, en particulier en amont et au milieu du delta. Photo: VNA

Ce projet est axé sur les provinces de Dông Thap, Long An, Tiên Giang, Vinh Long, Kiên Giang, An Giang, Hâu Giang et Cân Tho, dans la Plaine des Joncs (Dông Thap Muoi) et le quadrilatère de Long Xuyên, situés en amont du delta du Mékong, la plus grande région rizicole, aquacole et arboricole du pays.

Mais les impacts du dérèglement climatique font de plus en plus sentir dans cette région, engendrant d’énormes défis et menaçant le développement du delta, les moyens de subsistance de la région et de l’ensemble du pays en général. 

L’érosion des berges a été un problème critique, en particulier en amont et au milieu du delta. Les glissements de terrain graves se sont produits plus fréquemment, causant des dommages catastrophiques aux communautés et aux moyens de subsistance le long du fleuve.

Le projet annoncé comprend trois composantes visant à soutenir la mise en œuvre de politiques relatives à la résilience au changement climatique du delta du Mékong, dont la résolution No120/NQ-CP du Premier ministre, ainsi qu’au renforcement de la résilience climatique des projets interprovinciaux, à la gestion et à la surveillance de projets.

La résolution datée le 17 novembre 2017 établit une vision d’ici 2100, selon laquelle, le delta se développera de manière durable, sûre et prospère sur la base d’une agriculture de haute qualité en combinaison avec les services, le tourisme écologique et l’industrie, notamment agroalimentaire, et le développement d’infrastructures. – VNA