Hanoi (VNA) - L’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) ferait augmenter le PIB vietnamien d’environ 1,3%, a prévu le Centre national d’information et de prévision socio-économiques (NCIF) du ministère du Plan et de l’Investissement.
 
Le CPTPP crée l’un des plus grands blocs de libre-échange au monde en couvrant trois continents: l’Asie, l’Amérique et l’Océanie. Photo : VNA

Cet accord de libre-échange de nouvelle génération qui remplace l’Accord de partenariat transpacifique après le retrait des États-Unis, est signé le 9 mars 2018 au Chili, et a pris effet lundi 14 janvier au Vietnam.

Réunissant 11 pays de la région Asie-Pacifique, le CPTPP est l’un des plus grands traités de libre-échange du monde. Il englobe un marché de près de 500 millions de consommateurs, et représente environ 13,5% du PIB mondial. 

Le CPTPP marque une nouvelle avancée du Vietnam dans son processus d’intégration internationale, s’est félicité le Dr Lê Dang Doanh, membre du Comité des politiques de développement relevant du Conseil économique et social de l’ONU.

L’adhésion à cet accord devra aider le pays à multilatéraliser ses relations économiques et commerciales, et à se prémunir contre les risques liés aux échanges commerciaux trop concentrés sur quelques grands marchés, a-t-il indiqué.

Les dix autres pays membres du traité ont engagé jusqu’à présent environ 112 milliards de dollars d’investissement au Vietnam, soit 15% du stock des investissements directs étrangers dans le pays.

Le directeur adjoint du Département de la politique commerciale multilatérale du ministère de l’Industrie et du Commerce, Ngô Chung Khanh, a lui indiqué qu’en vertu de ses engagements, le pays se donne un meilleur accès aux marchés partenaires mais se trouve aussi dans l’obligation de réformer ses institutions.

Le CPTPP va cependant accroître la concurrence comme les pays ont de toute évidence un intérêt majeur à s’intéresser au Vietnam avec un marché dynamique de plus de 95 millions de consommateurs, une classe moyenne émergente et une main-d’œuvre jeune et dynamique.

Les entreprises vietnamiennes sont donc appelées à se renseigner sur le CPTPP afin de mieux comprendre les engagements du Vietnam, les marchés partenaires et les préférences tarifaires pour les produits et services correspondant aux avantages du pays ou à fort potentiel d’exportation. 

Elles devraient élever leur compétitivité, accélérer le rythme des applications scientifiques et technologiques, et créer des produits compétitifs sur le marché domestique et international, a recommandé l’économiste Trân Hoàng Ngân.

Le gouvernement devrait promulguer un programme d’action sur le CPTPP, destiné à profiter des opportunités, à surmonter les défis, et à rapporter de meilleurs avantages au pays, à ses entreprises et à ses habitants. – VNA