Hanoi (VNA) – La Banque mondiale a fait savoir dans un récent rapport que l’Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP) devrait apporter  des avantages économiques directs au Vietnam et stimule les réformes internes.

Le Vietnam et dix autres pays ont signé l’Accord global et progressif de partenariat transpacifique, le 8 mars à Santiago. Photo: VNA

Les accords commerciaux multilatéraux tels que le CPTPP devraient stimuler davantage le modèle de croissance axé sur les investissements et les exportations du Vietnam, selon le rapport intitulé "Impacts économiques et distributionnels de l’Accord global et progressif de partenariat transpacifique : le cas du Vietnam". 

"Même sous des hypothèses conservatrices, le rapport estime que le CPTPP augmenterait le PIB du Vietnam de 1,1% d’ici 2030. En supposant une légère augmentation de la productivité, la croissance estimée du PIB atteindrait 3,5% avec le CPTPP", selon Ousmane Dione, directeur national de la Banque mondiale au Vietnam.

Tous les groupes de revenus devraient bénéficier de ce nouvel accord de libre-échange, bien que les travailleurs hautement qualifiés dans le top 60% de la distribution des revenus puissent en récolter plus. 

En outre, l’augmentation prévue des investissements directs étrangers devrait entraîner une nouvelle expansion des secteurs de services et stimuler la croissance de la productivité. Cela créera des opportunités pour les entreprises privées de s’intégrer dans les chaînes de valeur mondiales et de promouvoir le développement du secteur des PME.

"Le nouvel accord apportera des avantages directs au Vietnam, grâce à la libéralisation du commerce et à l’amélioration de l’accès au marché. Plus important encore, cela aidera à stimuler et à accélérer les réformes internes dans de nombreux domaines", a déclaré Sebastian Eckardt, économiste en chef de la Banque mondiale au Vietnam.

"Le respect des engagements pris dans le cadre du CPTPP contribuera à promouvoir la transparence et à soutenir la création d’institutions modernes au Vietnam", a-t-il encore indiqué.

Le CPTPP devrait stimuler les réformes dans des domaines comme la concurrence, les services (services financiers, télécommunications et accès temporaire des fournisseurs de services), les douanes, le commerce électronique, l’environnement, les marchés publics, la propriété intellectuelle, l’investissement, les normes du travail , l’accès au marché pour les marchandises, les règles d’origine, les mesures non tarifaires, les recours commerciaux, etc.

Onze pays des deux rives du Pacifique rassemblant près de 500 millions de personnes ont signé le CPTPP qui prévoit une levée des barrières douanières et des barrières non-tarifaires, comme la mise en place de normes communes dans plusieurs secteurs d’activités. – VNA