Hanoï, 7 mars (VNA) - En 2017, les échanges commerciaux entre le Vietnam et l’Australie se sont établis à 6,5 milliards de dollars, pour une croissance de 23% par rapport à 2016. Le Vietnam a réalisé un chiffre d’affaires à l’export sur ce marché de 3,23 milliards de dollars, +12,5% sur un an.

Prochainement, il est probable que le Vietnam recevra aussi le feu vert du gouvernement australien pour l’exportation de crevettes fraîches. Photo: cafef

Selon l’Accord de libre-échange Asean – Australie – Nouvelle-Zélande (AANZFTA), en 2018, l’Australie va continuer de réduire 90% des lignes tarifaires imposées sur les marchandises originaires de l’Asean, dont le Vietnam.

Il y a peu de temps, une délégation du ministère australien de l’Agriculture et des Ressources naturelles a eu une séance de travail avec les autorités de la province de Bac Liêu (au Sud) sur la production de crevettes pour l’exportation. La partie australienne examine les conditions d’élevage pour voir si le Vietnam répond bien à ses critères en termes de crevetticulture. Si c’est le cas, le Vietnam deviendra le premier pays du monde autorisé à exporter des crevettes fraîches sur le sol australien.

Mme Nguyên Hoang Thuy, représentante de l’Organe chargé des affaires commerciales du Vietnam en Australie, a fait savoir que ces 3 dernières années, le litchi, la mangue et les fruits du dragon du Vietnam ont officiellement été importés en Australie. Prochainement, il est probable que le Vietnam recevra aussi le feu vert du gouvernement australien pour l’exportation de crevettes fraîches.

Comparée avec de grands débouchés comme les Etats-Unis, le Japon ou la Chine, a analysé Mme Nguyên Hoang Thuy, la valeur à l’exportation réalisé sur le marché australien n’est pas élevée, voire négligeable. Cependant, un point très important et significatif est que l’Australie est l’un des débouchés dont les critères d’hygiène et de sécurité alimentaire sont parmi les plus rigoureux du monde. Ainsi, une fois autorisées sur le marché australien, bien des marchandises peuvent s’ouvrir d’autres marchés.
 
«Par exemple, le groupe australien SunRice importe 50% du volume de riz Japonica du Vietnam, dont un grand volume est exporté vers d’autres marchés. Prochainement, il prévoit investir 100 – 200 millions de dollars dans la culture et production de riz au Vietnam sous la marque SunRice, puis il exportera ce riz à l’étranger», a-t-elle souligné.

Actuellement, l’Australie est le 8e partenaire commercial du Vietnam. Et ce dernier est l'un des premiers partenaires commerciaux de l'Australie en Asie du Sud-Est. -CPV/VNA