L’agroalimentaire vietnamien renforce sa présence à l’étranger

A présent, de nombreuses entreprises vietnamiennes de l’agroalimentaire ne cessent de renforcer leur présence sur le marché étranger.
A présent, de nombreuses entreprises vietnamiennes de l’agroalimentaire ne cessent de renforcer leur présence sur le marché étranger.

Alors que les entreprises étrangères ont massivement débarqué sur le marché vietnamien afin de bénéficier des conséquences de l’entrée en vigueur de la Communauté économique de l’ASEAN en 2015, de nombreuses entreprises vietnamiennes ne cessent de renforcer leur présence sur ce grand marché.

Dans son plan de développement pour 2020, la société de produits alimentaires en conserve Vissan s’est fixé pour objectif de devenir le leader du Vietnam dans la transformation et la distribution de produits alimentaires.

"Ces derniers temps, nos produits sont de plus en plus appréciés et consommés au Vietnam. Parallèlement à la satisfaction des besoins domestiques, nous cherchons à exporter nos produits sur des marchés comme le Cambodge ou le Myanmar...", a expliqué Van Duc Muoi, le directeur général de Vissan.

Selon lui, les consommateurs cambodgiens ont tendance à préférer les produits vietnamiens du fait de leur qualité et de leur prix raisonnable. Auparavant, la plupart des produits alimentaires et des friandises commercialisés dans ce pays provenaient majoritairement de Thaïlande. Aujourd’hui, les produits vietnamiens sont à égalité de parts de marché avec ces derniers.

Afin de mieux répondre aux besoins croissants des Cambodgiens, Vissan a ouvert un bureau de représentation à Phnom Penh et a signé un mémorandum de coopération avec le distributeur cambodgien Ung Gech pour commercialiser les produits Vissan dans tout le pays.

Le Myanmar est aussi une cible pour Vissan qui renforce la présence de ses produits sur ce marché. L’année dernière, la société Tân Quang Minh (Bidrico) y a exporté cinq conteneurs de boissons rafraîchissantes.

Selon les estimations de CT Group, un distributeur du Myanmar, actuellement, près de 25 catégories de produits vietnamiens se commercialisent bien dans les marchés traditionnels, les magasins et les supermarchés de ce pays. Il s’agit pour l’essentiel de produits de l’agroalimentaire, notamment des conserves, du thé, du café, de la confiserie, des nouilles instantanées. CT Group prévoit de construire un centre commercial à Rangoon afin de développer ses ventes.

Le Vietnam a signé de nombreux accords de coopération économique et au commerce avec plusieurs pays d’Asie. On peut citer le forum régional de l’ASEAN +3 (Chine, Japon, République de Corée) dont les entreprises vietnamiennes de ce secteur bénéficient.

En effet, parmi les produits alimentaires vietnamiens exportés au Japon, les produits aquatiques sont bien appréciés. La société Saigon Food est un bon exemple. Chaque année, elle y exporte environ 5.000 tonnes de produits aquatiques transformés ou non (poissons tra et basa, crevette, saumon, thon...). A elles seules, Hô Chi Minh - Ville et la ville de Vung Tau (Sud) abritent 10 sociétés de ce secteur qui exportent au Japon. Auparavant, ce dernier importait ces produits de Chine et de Thaïlande, mais désormais, il préfère de plus en plus les produits vietnamiens.

De même, la demande de produits alimentaires vietnamiens en République de Corée a connu une forte croissance. En 2013, ils représentaient plus de 10% des exportations vietnamiennes dans ce pays.

Fin 2013, le groupe sud-coréen CJ Cheil Jedang a renforcé ses achats au Vietnam de nouilles instantanées, d’huiles végétales, de produits aquatiques transformés et de conserves pour les importer en République de Corée.

Un dirigeant du Centre ASEAN-République de Corée (AKC) a estimé que l’agroalimentaire du Vietnam connaîtra une forte croissance dans l’avenir du fait de l’augmentation de la demande sur le marché domestique, mais aussi du fait d’une intégration du Vietnam de plus en plus profonde et complète à l’ASEAN comme au monde. -VNA/PCV

Voir plus