Hanoi (VNA) - Après un mois depuis son entrée en fonction, l’Académie canadienne de musique au Vietnam vient de célébrer officiellement sa première rentrée académique le 29 juin à Hanoi.
 
La directrice Nguyên Hoàng Linh lors de la première rentrée scolaire de son Académie canadienne de musique au Vietnam, le 29 juin à Hanoi. Photo: CVN

Une centaine d’élèves et de parents ont assisté samedi matin 29 juin à la première rentrée scolaire de l’Académie canadienne de musique au Vietnam (CAM), au 140 rue Mai Anh Tuân, à Hanoi. L’évènement était animé par la directrice de l’académie, Nguyên Hoàng Linh.
 
"Nos élèves peuvent apprendre toutes les techniques et l’âme esthétique du piano au Baroque en passant par le jazz, a partagé Nguyên Hoàng Linh. Chaque année, notre académie actualise les études afin de capter les dernières tendances de la musique du monde."

La CAM est le premier et unique établissement au Vietnam de l'École de musique Vincent-d’Indy du Québec. Elle dispose désormais de tous les programmes de formation, de concours et de diplômes fournis par l'école canadienne, y compris des échanges scolaires avec Montréal.
 
Ces diplômes obtenus offrent d’énormes avantages aux jeunes musiciens. Plus précisément, un certificat de performance de niveau 3 attribue certains points supplémentaires aux candidats de lycées et collèges d’Amérique du Nord.

De plus, le diplôme de performance et de musicologie de niveau 3 offre la priorité aux candidats désireux de postuler dans les meilleurs établissements de musique canadiens.

Particulièrement, les diplômés de niveau 9 peuvent envoyer leur dossier aux grandes académies du Canada, tels que l'École de musique Vincent-d’Indy ou le Collège Jean-de-Brébeuf.
 
Le piano à quatre mains avec les pianistes Nguyên Hoàng Linh et Vu Tu Linh. Photo: CVN

Enfin, Nguyên Hoàng Linh a souligné qu’outre les compétences musicales, les professeurs de la CAM doivent comprendre les méthodes d’enseignement modernes, selon le modèle américain.

"La patience est le point d’orgue dans l’apprentissage de la musique. Les enfants sont très intelligents, donc la mission principale des professeurs de la CAM est de garder cette patience chez les élèves", a-t-elle souligné.
 
La séance s’est clôturée par les performances de piano classique de la directrice elle-même et de Vu Tu Linh, 17 ans, lauréate du concours de piano pour les mineurs de 2019 de l'École de musique Vincent-d’Indy.
 
Insuffler la passion musicale chez les jeunes vietnamiens
 
L'École de musique Vincent-d’Indy à Montréal (Québec, Canada). Photo: Pygma/CVN

Fondé en 1951, l'École de musique Vincent-d’Indy du Québec est une des grandes écoles de musique d’Amérique du Nord. Elle comprend des classes préparatoires, des formations professionnelles, mais aussi de nombreuses classes pour les plus petits et les jeunes talents en musique.
 
Cette école comprend environ 350 professeurs. Les points forts de cet établissement viennent notamment de ses doubles diplômes musique-science ainsi que de son accueil des élèves étrangers.

Nguyên Hoàng Linh, fondatrice et directrice de la CAM, est quant à elle docteure et musicienne de piano classique sous la direction de l’Artiste du Peuple Dang Thai Son. Elle a déjà 20 ans d’expérience en études, travaux et enseignements à l'École de musique Vincent-d’Indy. – CVN/VNA