Dans une usine de Samsung à Thai Nguyen. Photo: Baodautu

Hanoi (VNA) - Tandis que l’économie mondiale évolue rapidement, l’économie vietnamienne est réformée de manière active pour faire face aux défis externes. Dans ce contexte, le Vietnam ne sera confronté à aucune crise économique et, de manière générale, la situation macroéconomique devrait rester optimiste, selon Nihad Ahmed, senior économiste du groupe FocusEconomics.

Le Vietnam a connu une croissance impressionnante ces deux dernières décennies depuis la crise financière asiatique et est maintenant considéré comme l'une des économies les plus dynamiques au monde.

L’évaluation du système financier

Avec un taux de croissance de plus de 6% ces trois dernières années, le Vietnam - le «nouveau tigre d’Asie» - bénéficie des avantages des exportations et de l’investissement direct étranger (IDE) croissants grâce à son statut de destination d’investissement parmi  les plus attractives d’Asie et à sa participation à de nombreux accords de libre-échange.

Avec ses avantages en termes de main-d’œuvre abondante et à bas coût, ainsi que de position géographique extrêmement favorable, à proximité des principales routes commerciales du monde, le Vietnam s’efforce de progresser dans la chaîne de valeur mondiale en diversifiant ses activités de fabrication à forte valeur ajoutée. Le maintien d'une croissance continue du crédit à deux chiffres, avec un objectif de 17% de la Banque d’Etat cette année, a contribué à dynamiser la consommation des ménages et l'investissement privé.

Au Vietnam, le taux d'endettement du secteur privé et le niveau croissant d'optimisme des entreprises impliquent que "le moment Minsky" - le lent mouvement de la stabilité à la crise du système financier - ne peut pas être exclu.

Malgré les risques découlant des faiblesses inhérentes dans le secteur financier, la croissance du crédit pour le secteur privé est en hausse et les préoccupations suscitées par la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine sont à la hausse. Ces facteurs peuvent provoquer une instabilité sur le marché boursier et obliger les investisseurs étrangers à se retirer des marchés émergents; mais globalement, la situation macroéconomique du Vietnam est considérée comme optimiste.

Le recours progressif à la dette en devises et à un fort potentiel de croissance, soutenus par une utilisation efficace de la main-d'œuvre et du capital dans des secteurs clés de l'économie, pourrait neutraliser la possibilité d’une crise financière dans un avenir proche.

En outre, pour maîtriser le «boom» dans le secteur immobilier, la Banque d’État a ordonné aux banques de limiter les prêts immobiliers. Un resserrement supplémentaire des conditions de prêt, associé à une accumulation croissante de réserves de change, aidera l'économie vietnamienne à éviter les chocs potentiels et à prévenir les risques d’instabilité financière. -CPV/VNA