Entrée en vigueur le 1er juillet 2013, la Loi sur la capitale a déjà des impacts positifs sur la vie des Hanoïens. Elle contribuera grandement à créer des percées décisives dans un futur proche.

Un spécialiste de l’éducation s’est plaint déjà que dans les écoles de haute qualité de Hanoi impliquant des partenaires étrangers, les élèves doivent payer des frais d’études très élevés, de plusieurs centaines de millions de dôngs par an, alors que le secteur de l’éducation de la capitale peut construire les mêmes écoles avec des frais d’études bien plus bas.

Cette situation se règle progressivement grâce à l’application de la Loi sur la capitale. Deux décisions du Comité populaire, et une résolution du Conseil populaire municipal sur la mise en oeuvre de cette dernière ont permis à Hanoi de créer des écoles de haute qualité.

Des normes sur l’école de haute qualité


La ville est la première et la seule du pays à élaborer un ensemble de normes sur l’école de haute qualité. Hanoi construira 35 écoles de ce type d’ici à 2015. Les enfants hanoïens auront l’occasion de suivre leurs études dans ces établissements avec des frais d’études beaucoup moins élevés que ceux de leurs homologues étrangers, soit de 30 à 35 millions de dôngs par an.

Parallèlement à ces deux décisions et à une résolution sur la construction d’établissements éducatifs de haute qualité, début juillet dernier, le Comité populaire a soumis au Conseil populaire dix autres résolutions portant application de la loi sur la capitale. Elles concernent des secteurs importants comme le transport et les communications, les sciences et les technologies, l’attraction des talents, la construction de logements, la rénovation d’anciens immeubles...

Une année après son entrée en vigueur, la Loi sur la capitale a déjà des impacts positifs sur la vie quotidienne. Hanoi a décidé d’augmenter de 5% le foncier affecté à la construction de logements sociaux dans les projets de construction de logements commerciaux afin d’attirer davantage d’investisseurs en vue de donner des opportunités aux foyers à bas revenus d’accéder à la propriété.

Ainsi, dans le centre urbain Dang Xa du district de Gia Lâm, le maître d’ouvrage a achevé plus de 2.000 logements sociaux et envisage actuellement d’en construire 1.500 autres. Par ailleurs, la ville a fixé la liste de plus d’un millier d’anciens villages construits avant 1954 pour être restaurés.

En outre, fin 2013, la ville a achevé la réquisition du foncier pour le projet de restauration de l’ancien immeuble collectif Nguyên Công Tru, dans l’arrondissement de Hai Bà Trung.

Donner à la ville les moyens de ses ambitions

L’adoption de la Loi sur la capitale exprime la détermination du Parti et de l’État, comme de l’aspiration du peuple, de créer une capitale civilisée, riche, belle et moderne, digne de son statut de centre urbain particulier, mais aussi de centre politique et administratif national. Il s’agit d’un cadre juridique important qui permet aux responsables de Hanoi d’appliquer la résolution No11 daté du 6 janvier 2012 du Bureau politique du Parti communiste vietnamien sur les orientations et tâches de développement de la capitale pour la période 2011-2020.

Il s’agit ici de faire de Hanoi une capitale digne de son rôle de pôle politique, administratif, économique, médical, culturel et historique, force motrice du développement du delta du fleuve Rouge comme de tout le pays. La Loi sur la capitale permettra à Hanoi de se développer socio- économiquement de manière durable, d’améliorer de plus en plus les conditions de vie de sa population tant spirituellement que matériellement, de poursuivre le renforcement de sa stabilité sociopolitique, de la sécurité et de la défense, ainsi que d’édifier un système politique sain et puissant.


La Loi sur la capitale a des impacts positifs sur le marché des logements sociaux.

L’objectif de cette loi est de faire de Hanoi une localité pionnière du pays, d’atteindre d’une à deux années plus tôt que prévu l’objectif national d’industrialisation et de modernisation afin de contribuer à atteindre les objectifs fondamentaux du Vietnam de devenir un pays pour l’essentiel industriel et moderne d’ici à 2020.

L’année dernière, malgré des difficultés, Hanoi a maintenu sa croissance économique de 1,5 fois supérieure à la moyenne nationale. La stabilité politique et l’ordre social ont été assurés. En outre, la ville a connu d’importantes avancées dans divers secteurs comme l’aménagement, la gestion et le développement l’infrastructures urbaines, ou encore l’édification de la Nouvelle ruralité...

Cela dit, l’application de la Loi sur la capitale rencontre encore des difficultés. Par exemple, l’application des technologies dans la gestion du système des communications ne concerne aujourd’hui que le centre de direction des bus de la compagnie générale des transports de Hanoi (Transerco). La mobilisation de capitaux pour la construction d’infrastructures demeure modeste....

Selon le secrétaire du Comité du Parti de Hanoi, Pham Quang Nghi, Hanoi continuera d’appliquer la Loi sur la capitale avec la plus haute responsabilité. Toutefois, la ville a besoin du soutien et de l’assistance des ministères, branches, villes et provinces, ainsi que de l’ensemble de la population du pays, afin d’atteindre une croissance durable comme l’Article 4 de la Loi sur la capitale le stipule : «l’édification et le développement de la capitale sont non seulement une tâche régulière et directe des autorités et des habitants de la ville, mais encore une responsabilité des administrations, des organisations, des forces militaires et de la population de tout le pays». -CVN/VNA