Photo: VNA

Hoa Binh (VNA) - Les autorités de la province de Hoa Binh (Nord) ont travaillé mercredi 16 novembre avec une délégation de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) pour examiner la mise en œuvre du projet de création d’une banque de gènes des races porcines indigènes vietnamiennes et de développement d’une chaîne d’élevage de porcs durable pour préserver la biodiversité dans cette localité.  

Ce projet est doté d’un fonds d’investissement de 143,6 milliards de dongs (soit 6,52 millions de dollars), dont 100,7 milliards de dongs financés par la JICA et l’Agence japonaise pour les sciences et technologies (JST), et 23 milliards par les fonds de contrepartie du Vietnam. Il ​​est déployé à Hanoi et Hoa Binh de 2015 à 2020.

Il vise à conserver et à développer des races porcines indigènes, contribuant à un élevage durable au Vietnam.

À Hoa Binh, un sondage préliminaire sera effectué sur l'élevage des porcs indigènes, ainsi que des expériences sur l'alimentation et la nutrition.

En outre, le projet offrira également des conseils techniques aux vétérinaires et des expériences du Japon en matière de marketing aux agriculteurs.

Nguyen Thanh Son, directeur du comité de gestion de ce projet, a souhaité que les partenaires collaboreraient efficacement lors de la mise en œuvre de ce projet.

Le vice-président du Comité populaire de Hoa Binh, Nguyen Van Dung, a affirmé la détermination de sa localité dans l’édification de marques pour les produits agricoles locaux typiques. -VNA