La gastronomie est un trait original du Vietnam. C’est pourquoi il est impératif de valoriser cette culture gastronomique, dans la double optique d’attirer les touristes et de promouvoir l’image du Vietnam.

La gastronomie est l’un des points forts du Vietnam pour attirer les touristes étrangers. Dans ce contexte, il est temps que le Vietnam soit déterminé à devenir un label de la «cuisine du monde», une idée soutenue par Philip Kotler, professeur et conseiller marketing de renommée internationale.

Les touristes étrangers, c’est bien connu, raffolent de la cuisine vietnamienne. Les mets vietnamiens figurent d’ailleurs dans la liste des meilleurs plats du monde et de l’Asie sur le site web spécialisé dans le tourisme, lonelyplanet.com. Ce site répertorie également les classes d’apprentissage de cuisine de Hôi An dans son top 10 en la matière. Les restaurants et festivals gastronomiques du Vietnam à l’étranger attirent de plus en plus de monde, et le nombre de touristes étrangers venant au Vietnam pour apprendre à cuisiner augmente. Le restaurant Câu Do, dans la ville de Hôi An, province de Quang Nam (Centre), a ouvert des classes spécialisées pour les habitants mais aussi et surtout pour les touristes, aujourd’hui très demandeurs. Quelques-uns s’y inscrivent même pour ouvrir ensuite un restaurant vietnamien. C’est dire !

À la recherche des meilleures spécialités

Depuis le début de l’année, l’organisation des records du Vietnam a diligenté plusieurs enquêtes pour rechercher les meilleures spécialités du pays, promouvoir ainsi la qualité de la cuisine vietnamienne et les proposer à l’organisation des records d’Asie, mais aussi à l’organisation Guinness World Records.