L'ambassade du Vietnam à Cuba a organisé la soirée du 4 septembre un banquet en l'honneur de la 67e Fête nationale (2 septembre), en présence de Ricardo Cabrisas, vice-président du Conseil des ministres cubains, et de Mme Yolanda Ferrer, présidente de l'Assocation d'amitié Cuba-Vietnam.

L'ambassadeur du Vietnam à Cuba, Vu Chi Cong en a profité dans son discours pour mettre en relief les relations de solidarité traditionnelle, l'amitié fraternelle et la coopération intégrale entre les deux pays qui ont jalonné ces 50 dernières années, avec pour point d'orgue 2012, marquée par les résultats de la visite à Cuba en avril dernier du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam, Nguyen Phu Trong, et de celle effectuée en juillet dernier au Vietnam par le président Raul Castro Ruz.

Toujours dans le cadre des activités en l'honneur de cet évènement, Vu Chi Cong, à la tête d'une délégation de l'ambassade, s'était rendu peu auparavant dans la province de Mayabeque. Objectif : glaner des renseignements sur le nouveau modèle de développement de cette localité, dans le cadre du modèle socioéconomique adopté lors du 6e Congrès du Parti communiste cubain, tenu début 2011.

En France, les activités en l'honneur de la 67e Fête nationale du Vietnam ont débuté par une cérémonie d'offrande de baguettes d'encens à la mémoire du Président Ho Chi Minh devant sa statue installée à l'ambassade du Vietnam en France.

Ensuite, l'ambassadeur Duong Chi Dung et son épouse ont donné un banquet en présence de Gilbert Saboya Sunyé, ministre des Affaires étrangères de la Principauté d'Andorre, de certains députés français, du nouvel ambassadeur de France au Vietnam, Jean-Noel Pourrier, et d'autres personnalités.
Le diplomate a qualifié cette rencontre de «moment essentiel» dans les relations avec la France, avant de rappeler le chemin parcouru «ensemble par le Vietnam et la France, non sans difficultés et défis, mais toujours avec volonté, conviction et compréhension réciproque», avec les brillants résultats que l’on connaît aujourd’hui.

Il est nécessaire de franchir un nouveau cap, ce qui passe par l’établissement d’un partenariat stratégique susceptible de mettre à profit les potentialités de chacune des deux nations, de saisir toute opportunité et de mieux faire face aux nouveaux défis au regard des grandes mutations qui s’opèrent au niveau mondial.

Il a informé que 2013 et 2014 seraient tournées résolument vers le dynamisme, le renouveau et les festivités, comme le prévoit le riche programme politique, économique, culturel et artistique réalisé tant en France qu’au Vietnam. -AVI