Ninh Thuân (VNA) - Katê, la plus grande fête traditionnelle de l’ethnie Cham, a été reconnue récemment patrimoine culturel immatériel national par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.

La fête Katê a lieu au mois d’octobre. Photo : Manh Linh/VNA/CVN

La fête Katê, célébrée tous les ans au mois d’octobre (début du 7e mois du calendrier Cham), a pour but de commémorer les génies Po Klaung Girai et Po Rome. C’est une des fêtes populaires de la culture Cham. Sa richesse n’est pas limitée aux anciens temples et autres lieux de préservation, elle s’étend aussi à d’autres domaines : culturels, offrandes, costumes, instruments de musique et psaumes à la gloire des rois bienfaiteurs.

Relier la communauté des Cham

La fête relie la communauté des Cham avec leurs dieux. C’est également l’occasion de prier pour des récoltes favorables et pour le bien-être de tous les êtres. Cette année, la fête Katê des Cham de la province de  Ninh Thuân (Centre) s’est tenue du 18 au 20 octobre. La cérémonie d’accueil du certificat reconnaissant la fête Katê comme patrimoine culturel immatériel national a eu lieu le 20 octobre, aux tours Poklong Garai de la province. 

«Le fait que la fête Katê soit devenue patrimoine culturel immatériel national est une reconnaissance des contributions des Cham et de la culture cham à la culture vietnamienne unie dans sa diversité», a souligné Luu Xuân Vinh, président du Comité populaire de la province de Ninh Thuân.

Cette fête se tient pendant trois jours. Les deux premiers jours sont consacrés à prier les divinités dans les temples de la province pour une vie paisible et heureuse. Le troisième jour, les fidèles restent à la maison pour honorer les ancêtres. Lors du festival, les Cham portent des vêtements traditionnels pour participer à des rituels et à des activités culturelles, des danses, des spectacles musicaux et des jeux folkloriques.

Katê est la plus importante fête des Cham. Elle est aussi l’un des 15 plus grands festivals du pays, attirant des milliers de visiteurs locaux, vietnamiens et étrangers chaque année. Les Cham ont plusieurs festivals distinctifs, dont Ramuwan, Rija Nugar et Chabun. On dénombre environ 153.000 Cham au Vietnam, dont environ 72.500 à Ninh Thuân. Plus de 43.000 d’entre eux, dispersés dans 12 communes de sept districts, pratiquent la religion brahmanique. -CVN/VNA