Hoa Binh (VNA) - La fabrication du papier "do" existe depuis longtemps dans la province de Hoà Binh. Il s’agit d’un métier transmis de père en fils. Dans le passé, le papier "do" était utilisé pour imprimer des livres, des décrets royaux... 

Les tour-opérateurs emmènent souvent des touristes dans le village de fabrication de papier "do" de Suôi Co pour leur faire découvrir cet artisanat séculaire. En 2013, motivés par leur amour pour le papier "do" et leur volonté de préserver la culture traditionnelle, Mme Trân Hông Nhung et ses collaborateurs ont lancé « Zó Project ». Ce projet a pour but de préserver le métier de production de papier "do" et de le développer de façon durable. Depuis sa création, « Zó Project » a organisé tous les dimanches des visites pour ceux qui s’intéressent à la découverte de ce métier dans le village de Suôi Co, province de Hoà Binh (Nord).

Le mûrier à papier (Broussonetia papyrifera) est utilisé pour fabriquer le papier « do » de l’ethnie Muong.
On utilise seulement le tronc du mûrier à papier pour faire du papier « do ».
On fait rouir les troncs dans la rivière pendant trois jours avant de les traiter.
Après traitement, on a de la pâte à papier.
Hoàng Thi Hâu apprend aux touristes à fabriquer du papier do.
Hoàng Thi Hâu apprend aux touristes à fabriquer du papier do.
Des touristes peuvent utiliser des feuilles ou des fleurs pour décorer leurs papiers.
Un papier décoré d’une fleur jaune.
Séchage des feuilles.
Une plante sert à teindre le papier.
Javier Rodriguez présente son produit.
Ces deux touristes américains sont contents de leurs produits.

Nous avons eu l’occasion de visiter un atelier à Suôi Co où travaillent une dizaine d’ouvriers. Nguyên Van Chuc, chef de l’atelier, nous a expliqué les différentes étapes de production du papier "do". Nous avons ensuite appris à en faire nous-mêmes.

Javier Rodriguer, un Américain résidant au Vietnam depuis cinq ans, a partagé qu’il s’intéressait aux métiers traditionnels du Vietnam et qu’il était content de cette balade dans le village de Suôi Co qui lui avait permis de mieux connaître un papier original typiquement vietnamien et aussi d’essayer lui-même les techniques de fabrication.

Le projet « Zó Project » a été lancé en collaboration avec l’atelier de papier do du village de Suôi Co, province de Hoà Binh.
Des boucles d’oreille en papier do.
Un petit carnet en papier do.
Peinture sur le papier do.

Un éventail en papier do.
Espace d’exposition de produits en papier do dans la rue Trân Phu, à Hanoi.

Cette virée d'une journée au village de Suoi Co est une expérience enrichissante. Les artisans, avec leurs mains habiles, pérennisent un papier portant l'identité culturelle des Vietnamiens. -VNI/VNA