La creation d’emplois post-COVID-19 hinh anh 1

Le nombre de chômeurs inscrits aux allocations de chômage augmente.

La pandémie de COVID-19 affecte la population mondiale en général, mais les plus vulnérables et les plus pauvres sont les plus impactés. Beaucoup de travailleurs, dont les revenus étaient déjà très faibles se sont retrouvés privés d’emploi.

Le Vietnam ayant réussi à contenir l’épidémie sur son territoire, il est désormais urgent d’aider ces salariés à revenir sur le marché du travail.

Entre 70.000 et 80.000 travailleurs devraient reprendre le travail dès la reprise des activités des usines de production, a fait savoir le ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales Dao Ngoc Dung. Il a précisé :

«La crise sanitaire a contraint de nombreuses entreprises à recourir au licenciement économique. Maintenant que la production repart, les entreprises doivent former de nouveaux salariés et améliorer les qualifications de leurs salariés anciens afin d’accroître leur productivité. Pour aider les entreprises à former leurs salariés, le gouvernement a décidé de débloquer entre 130 millions et 214 millions de dollars prélevés sur le solde du fonds d’assurance chômage. Un million de travailleurs devraient bénéficier de formations professionnelles dans ce cadre».

Ngo Duy Hiêu, député de Hanoï, estime que pour que cette mesure soit efficace, le gouvernement doit préalablement cibler les secteurs d’activités nécessitant l’embauche de travailleurs.

«Les équipements médicaux, la pharmacie, le textile, ou les nouveaux secteurs tels que les services digitaux et le commerce électronique seront donc les secteurs prioritaires. Le gouvernement a également proposé des mesures de soutien à destination des entreprises comme par exemple accorder des différés de paiement, des prêts à taux préférentiel ou supprimer toutes les procédures administratives qui entravent inutilement leurs activités».

À Hanoï, le Service du Travail, des Invalides et des Affaires sociales a proposé aux centres de formation professionnelle de prendre attache directement avec les associations de travailleurs et les PME pour qu’ils définissent ensemble leurs besoins. Un millier d’entreprises de la capitale recrutent et pas moins de 13.000 offres d’emploi sont à pourvoir, principalement dans l’industrie et le textile.  De nombreux salons de l’emploi ont été organisés par les syndicats dans les zones industrielles à Biên Hoà, dans la province de Dông Nai (sud). 

Face aux impacts de la pandémie de COVID-19, l'antenne de Hanoï de l’Union de la jeunesse communiste Ho Chi Minh a lancé du 10 au 30 avril la "Campagne de 10.000 emplois pour la communauté - lutte contre le chômage au cours de la saison épidémique".

Ce programme a été organisé par l'antenne de Hanoï de l’Union de la jeunesse communiste Ho Chi Minh de Hanoï, en collaboration avec l’Association des étudiants de Hanoï, l'Union des jeunes de Hanoï et des organisations telles que Global Shapers de Hanoï, Global Shapers de Ho Chi Minh-Ville, Canavi, Accesstrade, G.A.P Institute.

La campagne a reçu le soutien de plusieurs centaines d’entreprises, dont des sociétés de recrutement telles que SieuViet, Vietnamworks, FreelancerViet… Il a attiré la participation de milliers de personnes mises au chômage à cause de l’épidémie de COVID-19. A la fin du mois d’avril, quelque 200.000 offres d’emploi ont été mises en ligne par 10.000 entreprises du pays.

Hô Anh Tuân, président de l’Association de culture entrepreneuriale vietnamienne, a précisé :

«Ce programme a permis de rapprocher les entreprises et les travailleurs. Les entreprises nécessitant de la main-d’œuvre pour relancer leurs activités ont trouvé des salariés et beaucoup de personnes au chômage ont réussi à trouver un nouvel emploi. Nous envisageons de multiplier ce programme pour aider les personnes dans le besoin».

Dans ce cadre, diverses activités de formation ont été organisées pour répondre à la demande des travailleurs.

Tran Quang Hung, secrétaire adjoint de l’antenne de Hanoï de l'Union de la jeunesse communiste Ho Chi Minh, a déclaré que la première phase de la campagne avait obtenu des résultats positifs en permettant d'assister de nombreux travailleurs en difficultés en raison de la pandémie de COVID-19. Il a ajouté que le programme avait reçu le soutien de dizaines d'agences de presse nationales et étrangères.

Dans la deuxième phase de la campagne qui aura lieu du 4 au 31 mai, l’antenne de Hanoï de l'Union de la jeunesse communiste Ho Chi Minh envisage de collaborer avec Canavi pour organiser des workshops dans de grandes universités de la capitale en vue d’assister les jeunes récemment diplômés, en particulier pendant la période de COVID-19.

Les travailleurs constituent la clé de voûte de la relance économique. Les nombreux programmes mis en place par le gouvernement permettront aux milliers de travailleurs vietnamiens de retrouver un emploi post-COVID-19. -VietnamPlus