La Constitution est le document politique et juridique, et la loi fondamentale reflétant la volonté et les intérêts de tous les citoyens, a souligné mercredi le président Truong Tân Sang.

Lors d'une conférence du Comité central du Front de la Partie du Vietnam (FPV) à Hanoi pour recueillir les avis de personnalités progressistes, d'intellectuels, de juristes, de personnes représentant les ethnies minoritaires et de dignitaires religieux sur le projet de révision de la Constitution de 1992, il a reconnu que le FPV avait recueilli environ 8 millions d'avis sur ce projet, soulignant qu'il s'agissait là d'un bien précieux.

La collecte d’avis de toute la population sur les amendements de la Constitution de 1992 a été rendue publique il y a plusieurs mois via les mass media. A présent, c’est une question d’organisation car le recueil d’avis est très important. Il est salué par tout le monde. Il faut assurer un bon déroulement dans chaque phase : écoute, collecte d’avis, synthèse et envoi des avis aux responsables, a-t-il déclaré.

Le recueil des avis se poursuivra jusqu’en septembre prochain. Le Comité de rédaction doit écouter et synthétiser les avis différents pour que la nouvelle Constitution réponde aux aspirations du Parti et du peuple, a encore indiqué le chef de l'Etat.

Le même jour, le président de l’Assemblée nationale, Nguyên Sinh Hung, a rencontré les membres de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh pour collecter leur avis sur les projets d'amendement de la Constitution et de construction de la Nouvelle campagne.

Il a estimé que la Constitution amendée, soutenue par le peuple, doit représenter toutes les élites du Vietnam notamment parmi les 26 millions de jeunes. Il a demandé aux organes de presse et de propagande de l'Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh de valoriser leurs atouts, de participer activement aux campagnes d'information sur le recueil des avis de toute la population.

La construction de la Nouvelle campagne est une véritable révolution nécessitant la participation de toute la jeunesse, a souligné Nguyên Sinh Hung, ajoutant que l'Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh, à tous les échelons, doit mettre l'accent sur la formation professionnelle des jeunes ruraux et multiplier les modèles de développement économique en leur faveur.

Le président de l’Assemblée nationale a affirmé qu'il se coordonnerait avec les organes concernés pour créer des conditions propices à la participation croissante des jeunes au développement socioéconomique du pays. - AVI