La 30e réunion de la Commission du contrôle du Comité central du Parti.

Hanoï, 25 octobre (VNA) - La Commission du contrôle du Comité central (CC) du Parti communiste du Vietnam (PCV) a tenu sa 30ème session du 17 au 19 octobre sous l’égide de son président, Tran Cam Tu, secrétaire du CC du PCV, pour examiner et conclure certains contenus importants.

Concernant les violations commises par le Comité du Parti, la Permanence du Comité du Parti du Département général de la Police du ministère de la Sécurité publique, la Commission du contrôle du CC du PCV a conclu que le Comité du Parti, la Permanence du Comité du Parti du Département général de la Police avaient gravement violé le principe du centralisme démocratique, avaient relâché la direction, avaient manqué de contrôle et d’inspection, avaient pratiqué le racket de protection auprès des criminels en vue de tirer des gains de l’utilisation d’Internet pour organiser des jeux de hasard impliquant certains responsables du Département général et du Département de police contre la criminalité liée aux hautes technologies (C50). Ce qui laissé de conséquences particulièrement graves dans le travail du personnel, le règlement de certaines affaires, la mise en œuvre de certains projets d’achat des équipements, ainsi qu’a laissé se passer les infractions à la loi commises par certaines organisations du Parti et plusieurs cadres et membres du Parti, dont Phan Van Vinh, ancien secrétaire du Comité du Parti, ancien chef du Département général, ancien chef de l’organe de police d’enquête ; et Nguyen Thanh Hoa, ancien membre du Comité du Parti du Département général de la Police, ancien secrétaire du Comité du Parti et ancien chef du C50 avaient été poursuivis, arrêtés et exclus du Parti.

Le général Nguyen Cong Son, ancien membre de la Permanence du Comité du Parti, chef adjoint du Département général ; le général Nguyen Van Ba, ancien membre de la Permanence du Comité du Parti, chef adjoint du Département général ; le général Le Dinh Nhuong, vice-président de la Commission de la Défense et de la Sécurité de l’Assemblée nationale, ancien membre du Comité du Parti, secrétaire du Comité du Parti, chef du bureau de l’organe d’enquête de la Police (C44) ; le général Nguyen Huy Ma, ancien secrétaire du Comité du Parti, chef du Département des dossiers professionnels de la Police (C53) et le général Nguyen Duc Thinh, ancien membre du Comité du Parti, secrétaire du Comité du Parti, chef du Département d’enquête sur la criminalité économique (C46) ont tous la responsabilité sur les violations et les fautes des organises et unités en tant que chef et la responsabilité personnelle dans l’exécution des tâches confiées.

Les violations et les fautes de la Permanence du Comité du Parti du Département de la Police et des personnes susmentionnées ont porté atteinte au prestige de l’organisation du Parti et du secteur de la Sécurité publique, ont causé l’indignation au sein de la société qui devront subir des sanctions disciplinaires.

Le colonel Nguyên Thanh Trang, chef adjoint du bureau de l’agence de la police d’enquête et le capitaine Nguyên Chi Trung, chef adjoint d'une section du bureau de l’agence de la police d’enquête, ont violé les principes et les règlements sur les procédures pénales. Il est nécessaire de leur appliquer les sanctions disciplinaires.

Concernant la vérification des signes de violation pour Chu Hao, directeur - rédacteur en chef de la Maison d'édition Tri Thuc (Connaissances), la commission centrale du contrôle du Parti communiste du Vietnam  a constaté qu’en qualité du directeur – rédacteur en chef,  Chu Hao est responsable de la publication de certains livres ayant les contenus contraires aux points de vue, préconisations et lignes du Parti et de l'État, violant la loi sur l’édition. Ces livres ont été récupérés et détruits par les autorités compétentes.

Ayant précédemment occupé le poste de vice-ministre des Sciences et des Technologies, il a enfreint le règlement sur ce que les membres du Parti ne sont pas autorisés à faire, a eu des articles et déclarations ayant le contenu contraire au Programme politique, aux résolutions, directives, règlements du Parti, politiques et lois de l'État. Chu Hao a dégénéré en termes d'idéologie politique, de morale et de mode de vie, et a eu des manifestations  d'"auto-transformation" et d'"auto-évolution".

La violation de Chu Hao est très grave, portant atteinte au prestige de l'organisation du Parti, et provoquant une mauvaise influence sur la pensée sociale. Il est nécessaire de lui appliquer les sanctions disciplinaires.

La Commission de contrôle du Comité central du PCV a décidé de donner un blâme au général de brigade Phan Tan Tai. Ce dernier, pendant le temps qu’il était membre de la permanence du Comité du Parti, commandant adjoint de la 7e zone militaire, a signé deux contrats sur l’aliénation de deux terrains militaires placés sous la gestion de la 7e zone militaire à des entreprises sans avoir rempli les formalités nécessaires selon la loi.

La Commission de contrôle du Comité central du PCV a également décidé de donner un avertissement à Ho Thi Le Ha, membre du Comité provincial du PCV de Quang Tri, secrétaire du Comité du PCV du district de Huong Hoa et présidente du Conseil populaire de ce district ; à Vo Thanh, secrétaire adjoint permanent du Comité du PCV du district de Huong Hoa ; à Dang Trong Van, secrétaire adjoint du Comité du PCV du district de Huong Hoa et président du Comité populaire de ce district. Elle a demandé à la permanence du Comité provincial du PCV de Quang Tri d’appliquer des sanctions disciplinaires à la permanence du Comité du PCV du district de Huong Hoa du mandat 2015-2020 pour les infractions dont les conclusions avaient été données lors de la 29e réunion de la Commission de contrôle du Comité central du PCV.

Lors de sa 30e réunion, la Commission de contrôle du Comité central du PCV a également rendu des conclusions sur le contrôle financier effectué à la permanence du Comité provincial du PCV de Binh Phuoc, la supervision de la permanence du Comité provincial du PCV de Ha Tinh. Elle a également traité des plaintes concernant les sanctions disciplinaires et donné ses avis sur d’autres questions importantes. -VNA